MobilCom cède 20% de Freenet

 |  | 269 mots
Après la page de l'UMTS, MobilCom serait-il en train de tourner celle de l'accès Internet? La question peut se poser. Besoin d'argent oblige, l'opérateur télécoms allemand a réduit sa part dans le fournisseur d'accès Freenet. Il a ainsi cédé à des investisseurs allemands et étrangers un paquet de 20% d'actions, soit 13,65 millions de titres, ramenant sa participation à 52,89%. Le produit de la vente est ressorti à 176,1 millions d'euros, soit 47 euros par action. Cette somme sera consacrée au remboursement de la dette de la société, ce qui achève la restructuration de celle-ci, a estimé MobilCom dans son communiqué. MobilCom a été sauvé de justesse de la faillite par France Télécom, qui a épongé la quasi-intégralité de sa dette, en rachetant 6 milliards d'euros de créances, en effaçant 1 milliard d'euros d'avance et en remettant encore au pot 580 millions d'euros pour geler l'intégralité des projets UMTS en cours. Suite à l'arrêt des projets UMTS, le groupe s'est restructuré pour se concentrer sur son métier d'origine, à savoir la vente de services de télécommunications. Il a également vendu ses équipements à E-plus, filiale de KPN, mais n'a toujours pas trouvé de repreneur pour sa licence, qu'il a achetée 8,5 milliards d'euros. Pour l'instant, France Télécom détient encore 28,5% de MobilCom mais chercherait activement des repreneurs. Pour son dernier exercice, qui a porté le sceau du désastre, MobilCom a subi une perte de 3,2 milliards d'euros, un chiffre supérieur au chiffre d'affaires qui est ressorti à 2,05 milliards d'euros.A Francfort, le titre MobilCom gagne 0,82% en fin d'après-midi à 11,09 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :