EMC rachète Legato 1,2 milliard de dollars

 |  | 382 mots
Lecture 2 min.
EMC poursuit sa politique de croissance externe. Concluant sa dixième acquisition en trois ans, le numéro trois mondial du stockage de données a annoncé mardi la reprise de l'éditeur de logiciels d'entreprises Legato pour 1,3 milliard de dollars, une somme payable en titres. EMC propose 0,9 de ses titres par action Legato, valorisant ces dernières 10,57 dollars chacune. L'offre représente pour les actionnaires de Legato une prime supérieure à 16% par rapport au cours de clôture de lundi, qui était de 9,10 dollars. L'opération doit être conclue au quatrième trimestre 2003.En acquérant Legato, EMC veut compléter sa gamme de produits. Legato édite en effet des logiciels de gestion et d'administration à destination des entreprises, qui permettent notamment de faire tourner des serveurs de données et de faire communiquer entre eux diverses sortes d'ordinateurs. Or, la stratégie d'EMC consiste à augmenter ses revenus provenant de la vente de logiciels, un segment plus profitable que celui des serveurs de stockage. Ainsi, EMC compte générer 30% de ses recettes grâce aux logiciels en 2005, contre 22% au premier trimestre 2003."Legato est une acquistion parfaite. Le client peut maintenant avoir chez le même fournisseur une solution complète de matériels et de logiciels", a commenté un gérant interrogé par Bloomberg. Avec Legato, EMC se veut mieux armé pour affronter HP, le numéro 1 du marché du stockage, et IBM, le numéro 2. Legato, en Bourse depuis 1995, a généré un chiffre d'affaires de 261,9 millions de dollars en 2002. Il employait alors 1.577 personnes. Quant à EMC, ses ventes sont ressorties à 5,44 milliards de dollars l'an passé. Le groupe, fort de 17.400 salariés, a profité de l'annonce pour donner des indications sur son deuxième trimestre. Il a indiqué qu'il atteindrait, voire dépasserait, ses objectifs: les revenus devraient donc s'établir dans le haut de sa fourchette, allant de 1,425 et 1,475 milliard de dollars pour un résultat de 3 à 4 cents par action. Cette acquisition s'ajoute au mouvement de consolidation qui touche le secteur informatique. En effet, Oracle tente toujours d'acquérir son concurrent PeopleSoft, lui même bataillant ferme pour rester indépendant et acheter un troisième éditeur JD Edwards (lire ci-contre).A New York, en fin de matinée, le titre Legato gagne 10,77% à 10,08 dollars, tandis qu'EMC recule de 3,07% à 11,38 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :