Microsoft renonce aux plans de stock-options

 |  | 400 mots
Lecture 2 min.
L'initiative fera immanquablement exemple: Microsoft a annoncé mardi un changement fondamental de sa politique de récompense de ses salariés. Le géant de l'informatique va remplacer les plans de stock-options actuellement en vigueur par des dons d'actions. Surtout, cette nouvelle formule de récompense, qui prendra effet en septembre, sera comptabilisée dans les charges du groupe, et ce à partir de l'exercice débuté le 1er juillet 2003. Microsoft répond ainsi aux souhaits de certains membres du Congrès et à ceux des autorités de marché. L'éditeur de logiciels s'opposait jusqu'à présent à la comptabilisation des plans de stock-options. Sur la base de la "juste valeur", les plans auraient pesé 656 millions de dollars dans ses comptes du troisième trimestre (clos le 31 mars), et auraient amputé son résultat par action de 5 cents, à 20 cents par action. Sur les trois dernières années, les plans de récompense auraient réduit les résultats opérationnels de 9 milliards de dollars. Jusque là, les entreprises de la high-tech ont toujours refusé de déduire de leurs comptes le coût des stock-options, en dépit d'un souhait fort de la part des autorités de faire adopter cette pratique par les entreprises américaines. Cette année déjà, le législateur a commencé à élaborer des ébauches de standards de comptabilisation des plans de récompense.Les plans de stock-options ont permis à des milliers d'employés de Microsoft de devenir millionnaires depuis la mise en Bourse de la société en 1986. Les salariés de la firme se sont partagé 16,3 milliards de dollars grâce à l'exercice d'options en 2000. Pour Steve Ballmer, le patron de Microsoft, cette mesure va permettre de remotiver des salariés dont les plans de stock-options sont devenus beaucoup moins rémunérateurs ces dernières années en raison de la chute de la Bourse. "Nous voulons attirer et retenir nos employés, en proposant une part réelle de l'entreprise et une motivation financière basée à long terme", explique le PDG dans un communiqué.Six cents cadres dirigeants seniors perdront leurs options et recevront des titres à la place. Pour une partie d'entre eux, le nombre d'actions reçu sera calculé en fonction de la satisfaction des clients, a assuré Steve Ballmer dans un communiqué. Lui-même, ainsi que le fondateur de Microsoft, Bill Gates, sont exclus du nouveau plan de récompense.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :