Pas de surprise chez Elior

 |  | 321 mots
Lecture 2 min.
"C'est du solide": tel était l'un des commentaires recueillis par Reuters auprès de la communauté financière à l'approche des résultats annuels d'Elior. Les chiffres annoncés en début de matinée ne devrait pas remettre en cause cette opinion. Car, comme attendu, les résultats 2002/2003 (à fin septembre) ont progressé... et de belle manière.Dans un contexte pourtant délicat pour le secteur, Elior a vu son bénéfice net bondir de 53,4%, à 25 millions d'euros, et son résultat d'exploitation progresser de 10%, à 134,6 millions d'euros. Le tout pour un chiffre d'affaires en hausse de 4%, à 2,42 milliards d'euros. Le contrat est donc rempli puisque le groupe s'était engagé à atteindre une marge opérationnelle de 5,6%, contre 5,3% un an plus tôt."Elior a fait une très bonne année, comme en témoigne son parcours boursier. Les concessions ont très bien performé, que ce soit dans les gares, les autoroutes ou les aéroports avec le phénomène des low-cost. Et ils ont profité de leurs fortes positions en Espagne et en Italie", constatait récemment un analyste. En d'autres termes, contrairement à un Sodexho qui patine depuis plusieurs mois, Elior a été porté par son positionnement. Pour preuve, son chiffre d'affaires dans la restauration de concessions s'est apprécié de 9,9%, alors que les ventes dans la restauration collective (où est principalement présent Sodexho) n'ont affiché qu'une progression de 2,3%. Par ailleurs, tandis que Sodexho pâtissait des effets de change avec ses filiales britanniques et américaines, Elior s'est retrouvé à l'abri car très présent en Espagne et Italie.Pour l'exercice en cours, le cap est maintenu. La croissance organique devrait être supérieure à 4%. Quant à la rentabilité opérationnelle, elle est attendue en hausse de 0,1 à 0,3 point. Dans le meilleur des cas, la marge opérationnelle pourrait donc approcher les 6%. Les investisseurs apprécient. Le titre gagne 1,45% en fin de séance dans un marché orienté à la baisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :