Pas de reprise avant le 4ème trimestre selon ASML

 |  | 290 mots
Lecture 1 min.
L'année 2003 promet d'être terne pour ASML... du moins sur les neuf premiers mois. Lors de l'assemblée générale des actionnaires, Doug Dunn, le directeur général de l'équipementier pour les semi-conducteurs, a été clair à ce sujet. "Une certaine croissance est prévue cette année, mais pour être honnête nous n'avons encore rien vu. Si elle se concrétise, ce sera probablement au quatrième trimestre", a-t-il déclaré.Il n'y a bien entendu pas de quoi s'alarmer. En janvier, au moment où il avait annoncé une réduction de 56% de la perte annuelle du groupe à 207,8 millions d'euros, il avait déjà précisé qu'il n'y avait "pas en vue de reprise rapide à court terme". Bref, qu'il n'attendait pas de rebond dans les six à neuf prochains mois pour le secteur convalescent des semi-conducteurs.Néanmoins, son discours semble de plus en plus mesuré. D'abord parce que la reprise au quatrième trimestre s'avère hypothétique. Ensuite parce qu'à l'époque il parlait d'un frémissement qui n'est apparemment plus de circonstance aujourd'hui. "Il y a une amélioration sous-jacente évidente", avait-il alors déclaré, en ajoutant: "je pense que nous entrons dans une phase de croissance".Ce virage amorcé en direction de la croissance n'est bien évidemment pas remis en cause. Mais Doug Dunn semble simplement vouloir rappeler que, pour en voir les premiers effets significatifs, il faudra s'armer de patience. Une façon peut-être d'indiquer aux actionnaires tentés de vendre dans le contexte actuel d'incertitudes qu'il faut conserver une vision à long terme.Si tel est le message, il semble avoir été reçu. Après avoir brièvement plongé, le titre s'est repris et gagne 1,72% en fin d'après-midi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :