Arcelor réduit ses effectifs en France

 |   |  293  mots
Attendue, la cession de Pum Plastiques, la filiale regroupant les activités plastiques d'Arcelor a finalement été annoncée vendredi matin. C'est Point P (Saint Gobain) qui a été retenu par Arcelor comme acquéreur de Pum Plastiques, la transaction devrait se réaliser sur la base d'une valeur d'entreprise "de l'ordre de 185 millions d'euros", a précisé groupe sidérurgique. En 2003, Pum Plastiques, spécialisée dans la distribution de produits plastiques destinés aux marchés du bâtiment et des travaux publics, devrait réaliser un chiffre d'affaires de 234 millions d'euros, avec un effectif de plus de 860 personnes. L'opération devrait être finalisée d'ici la fin de l'année. Parallèlement à l'annonce de cette cession, Arcelor a confirmé des informations parues dans la presse et évoquant des réductions d'effectifs en France. Lors d'un comité central d'entreprise (CCE) qui s'est tenu mercredi chez Sollac Atlantique, la direction a annoncé aux syndicats que 973 emplois au total allaient être supprimés jusqu'à fin 2006, sur un total de 5.838 personnes. Les sites qui seront touchés sont ceux de Dunkerque, Mardyck (Nord), Desvres (Pas-de-Calais) et Montataire (Oise), a précisé la direction. Par ailleurs, la CGT de Sollac Lorraine affirme qu'Arcelor envisage également de supprimer 600 emplois d'ici fin 2006 sur le site de Florange (Moselle). Le total des suppressions d'emplois d'ici 3 ans en France se monteraient donc à environ 1.600 postes. L'ensemble de ces réductions d'effectifs s'inscrivent dans le cadre des restructurations annoncées au printemps dernier par Arcelor concernant le secteur des aciers plats carbone destinés aux marchés de l'automobile, de l'emballage, de l'industrie et du bâtiment. A la Bourse de Paris, le titre Arcelor est bien orienté après ces annonces. En fin d'après-midi vendredi, l'action progresse de 2,25% à 12,27 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :