Chiffre d'affaires en repli pour Imerys

2 mn

Le groupe français de minéraux industriels Imerys devrait afficher des résultats honorables pour 2002. Certes, son chiffre d'affaires est en repli de 1,2 %, à 2,862 milliards d'euros contre 2,898 milliards en 2001. Mais à périmètre et taux de change comparables, le chiffre d'affaires est stable. Et le résultat courant net (hors amortissements des écarts d'acquisition et exceptionnels) a progressé de 15 % en 2002, par rapport à 2001, sans que l'on connaisse les chiffres - le groupe communiquera ses résultats définitifs le 11 mars.Un performance honnête, donc, dans un environnement économique toujours difficile qui a continué de peser sur le volume des ventes, rappelle le leader mondial de la valorisation des minéraux, présent dans 34 pays : "En 2002, dans un environnement économique médiocre, sans signes tangibles de reprise, Imerys a réalisé de bonnes performances grâce, notamment, à la réduction de ses coûts de production, dans toutes ses activités et en particulier dans les pigments pour papier, au renforcement de la valeur ajoutée de son portefeuille produits et à une diminution substantielle de ses frais financiers", précise un communiqué.En 2002, Imerys a réorganisé et rationalisé ses activités en quatre branches opérationnelles de taille comparable : les minéraux de spécialité (29 % du chiffre d'affaires), les pigments pour papier (28 %), les matériaux de construction (21 %) et les réfractaires et abrasifs (22%). L'Europe est son principal marché, avec 58 % des ventes. C'est la branche pigments et papiers qui affiche la meilleure progression en termes de chiffre d'affaires : + 2 % pour l'ensemble de l'exercice, grâce à la rationalisation de cette activité. L'outil industriel a été amélioré et les spécialités produits ont été valorisées pour les industries papetières dans le monde, de gros clients pour Imerys. "Après une année 2001 en forte baisse par rapport à 2002, la demande de papier d'impression et d'écriture est restée étale aux Etats-Unis tandis qu'elle enregistrait une amélioration en Europe", note la direction du groupe.En termes de chiffre d'affaires, la branche minéraux de spécialité (qui comprend notamment les céramiques et procelaines de table) progresse de 1,3 %, alors que les matériaux de construction stagnent, et que la branche réfractaires et abrasifs enregistreune baisse, reflétant la faiblesse des marchés de la sidérurgie et de l'électronique.A la clôture, le titre gagne 0,83 % à 109,90 euros.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.