La Bourse de Paris retombe à 3.230 points

 |  | 726 mots
Lecture 3 min.
Cinquième séance de baisse consécutive à la Bourse de Paris. Le CAC 40 recule de 1,02 % à 3.230,54 points dans un volume étoffé de 4,7 milliards d'euros échangés sur le SRD, dont 4 milliards sur les valeurs de l'indice. A New York, le Dow Jones repasse dans le vert et monte de 0,04 % à 9.430 points et le Nasdaq, qui fait le Yo-Yo, s'est stabilisé en hausse de 0,2 % à 1.847 points. A Londres, le Footsie cède 0,81 % à 4.202 points tandis que le Dax avance de 1,16 % à 3.3345 points. La Bourse de Francfort fait exception, bénéficiant de la nouvelle hausse de l'indice Ifo du climat des affaires en août. Sur le marché des changes, le dollar s'affaiblit à 1,1517 pour un euro. Enfin, sur le London Mercantile Exchange, le baril de Brent repasse les 27 dollars.La baisse plus forte que prévu des inscriptions hebdomadaires au chômage est contrebalancée par la contraction surprise de 0,9 % des commandes de biens durables en août. Mais le département du Travail a précisé que la diminution des demandes d'allocations était due pour moitié à l'ouragan Isabel et aux coupures de courant qui ont entraîné la fermeture des administrations dans des zones comme la Caroline du Nord, la Virginie, le Maryland et le District de Columbia. Par ailleurs, les ventes de logements anciens ont augmenté de 5,5 % en août, à leur plus haut historique. Dans le neuf, les transactions ont augmenté de 3,4 %.En baisse ce matin, Pernod Ricard a progressivement remonté la pente et finit en tête du CAC 40 avec un gain de 2,76 % à 83,75 euros. Le groupe de spiritueux a annoncé une hausse de 4,7%, à 161 millions d'euros, de son profit net au premier semestre. Le résultat opérationnel recule en revanche de 4,3% à 283 millions. Le chiffre d'affaires recule de 39,5% à 1,55 milliard d'euros, dont -0,5% dans les vins et spiritueux. Pour l'ensemble de 2003, le groupe revoit en hausse ses prévisions et table sur une croissance d'environ 15% de son résultat net courant, à taux de change et périmètre comparables.Veolia Environnement monte de 2,20 % à 19,52 euros, porté par l'annonce hier de cessions d'actifs aux Etats-Unis. Exane est repassé à l'achat sur la valeur avec un objectif de 22 euros.Egalement contre la tendance, Casino avance de 1,67 % à 76,15 euros. UBS est passé de "neutre" à "achat" sur le titre et a relevé son objectif de cours de 78 à 92 euros. Total profite de la hausse du prix du pétrole : + 0,67 % à 134,80 euros. En baisse une bonne partie de la séance, Vivendi Universal avance de 0,44 % à 16 euros. VU a indiqué que le tribunal fédéral de la ville de New York lui avait interdit, ainsi qu'à ses banques, de verser à Jean-Marie Messier les 20,5 millions d'euros d'indemnités qu'il réclame.Sur le SRD, Alstom se redresse de 5,47 % à 2,7 euros. Siemens serait intéressé par certains actifs du groupe, dit-on chez le géant allemand. Patrick Kron, le président d'Alstom, a démenti sur Radio Classique vouloir céder le TGV ou les turbines à gaz.ASF progresse de 4,76 % à 27,53 euros. Le concessionnaire autoroutier a enregistré une croissance de 67,9%, à 118,7 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre. Le résultat d'exploitation progresse de 17,5% à 417,8 millions. Le chiffre d'affaires s'apprécie de 7,2% à 3,12 milliards d'euros. ASF indique que 2003 "devrait marquer une nouvelle avancée vers les objectifs d'amélioration de la marge opérationnelle et de structure financière", présentés lors de l'introduction en Bourse, en mars 2002, en dépit "de nouveaux éléments défavorables survenus durant l'été 2003", comme la canicule et les incendies de cet été qui ont entraîné des coupures de circulation sur l'A8.Euler Hermes est également bien orienté : + 4,37 % à 32,98 euros. SG Securities est passé à l'achat sur le titre de l'assureur crédit.Les baisses sont légion, notamment du côté des valeurs dollars. Accor chute de 3,94 % à 31,94 euros, Cap Gemini lâche 3,43 % à 38,05 euros, Schneider Electric cède 3,09 % à 45,50 euros. Lafarge perd 2,78 % à 57,60 euros. Moody's a déclassé la note de la dette à long terme du cimentier et celle de sa dette subordonnée. Sanction également pour les valeurs automobiles. Arcelor abandonne 5,32 % à 10,68 euros. Peugeot rétrograde de 2,80 % à 36,46 euros. Le groupe a pourtant démenti les rumeurs selon lesquelles il aurait revu en baisse ses objectifs de marge 2003. Renault perd 2,52 % à 52,30 euros et Michelin 2,81 % à 32,48 euros.Pinault-Printemps-Redoute cède 1,14 % à 73,45 euros. Le groupe a porté sa participation dans Gucci de 66,65 à 67,34%, se rapprochant ainsi de son objectif de détenir 70% du capital du couturier italien en fin d'année.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :