Le CAC de retour sur les 3.500 points

 |  | 622 mots
La trêve des confiseurs rend le marché parisien amorphe. Pour la deuxième séance consécutive, le CAC 40 affiche une légère variation. Celle-ci est positive de 0,12% et permet à l'indice de revenir sur le seuil des 3.500 points mais dans des volumes étroits. Seulement 2 milliards d'euros ont été négociés sur le SRD dont 1,7 milliard pour les valeurs du CAC 40.La tendance est plus franche sur les autres places européennes. A Londres, le Footsie progresse de 0,38% à 4.440 points. A Francfort, le Dax prend 0,68% à 3.903 points, dopé par Daimler Chrysler et Beiersdorf, qui produit la crème Nivéa. Sur le marché des changes, le dollar se négocie à 1,2409 pour 1 euro, contre 1,2394 hier soir à New York. Les statistiques américaines publiées cet après-midi sont ressorties globalement conformes aux attentes des analystes. Le PIB a finalement progressé de 8,2% au troisième trimestre, conformément aux prévisions, tandis que les dépenses des ménages ont augmenté de 0,5% le mois dernier, là où les économistes anticipaient une hausse de 0,7%. Concernant la confiance du Michigan, l'indice est finalement ressorti en baisse à 92,6 en décembre, mais au-dessus des 91 anticipés par les analystes. Plus forte hausse du SRD, Rhodia s'adjuge 12,54% à 3,5 euros. Les 23 banques créancières du groupe viennent de donner leur accord au plan de refinancement du groupe de chimie. La ligne de crédit existante de 970 millions d'euros est maintenue, tandis qu'est ouverte une nouvelle ligne de crédit d'un montant maximum de 758 millions. L'accord avec les banques inclut également une augmentation de capital de 300 millions d'euros, attendue dans le courant du premier semestre 2004. Rhodia prévient également qu'il va passer 875 millions d'euros de dépréciations d'actifs dans ses comptes du troisième trimestre 2003, ce qui va le conduire à réviser ses pertes des neuf premiers mois de l'année. Elles devraient atteindre 1,12 milliard d'euros contre 248 millions précédemment.Toujours au SRD, Scor reprend 9,57% à 1,26 euro au lendemain de la clôture de la période de souscription à son augmentation de capital de 750 millions d'euros.Au sein du CAC 40, Arcelor signe la meilleure performance avec un gain de 2,12% à 13,5 euros. Le numéro un mondial de l'acier a rejoint le japonais Nippon Steel et le chinois Bao Steel dans une coentreprise qui sera basée à Shanghaï. La nouvelle entité sera détenue à 12% par Arcelor, à 38% par Bao Steel et à 50% par Nippon Steel. Les nouvelles installations, qui représentent un investissement de 800 millions de dollars, produiront 1,7 million de tonnes de feuilles d'acier plat par an, principalement destinées aux constructeurs automobiles.Sur la deuxième marche du podium on trouve STMicroelectronics avec un gain de 1,87% à 21,3 euros et la médaille de bronze revient à Veolia qui prend 1,76% à 21,45 euros au lendemain de l'annonce d'un contrat de 8,5 milliards d'euros sur cinquante ans en Chine.Parmi les baisses, Accor recule de 1,76% à 35,26 euros. Le groupe Barrière et Accor Casinos envisagent un rapprochement qui pourrait être annoncé en janvier, rapporte Les Echos. Ce mariage donnerait naissance au numéro un européen du secteur avec 35 établissements exploités.Vivendi Universal baisse de 1,41% à 18,86 euros. Le groupe de média et de communication a annoncé que l'assemblée générale de Cegetel Groupe avait approuvé la simplification de ses structures. La nouvelle entité, issue de la fusion de Transtel, Cofira et SFR par la holding Cegetel Groupe, sera baptisée SFR. Elle sera détenue à 55,8% par VU, à 43,9% par Vodafone et à 0,3% par des personnes physiques. Enfin, Vivendi ajoute que SFR prévoit de distribuer 3,2 milliards d'euros à ses actionnaires en 2004, dont 1,8 milliard pour la part revenant à VU.Enfin, Infogrames enregistre un des plus importants reculs du SRD. La valeur glisse de 6,39% à 4,25 euros sur des rumeurs évoquant de possibles déceptions sur les ventes de Noël.Johan Deschamps Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :