Nouvelles coupes massives dans les effectifs de MCI

Sorti de la faillite à la fin du mois d'avril, MCI (ex-WorldCom) n'est pas pour autant tiré d'affaires. L'opérateur téléphonique, dont les résultats ont plongé dans le rouge au premier trimestre 2004, annonce la suppression de 7.500 postes au sein du groupe, soit 15% des effectifs actuels. Ces suppressions d'emplois viennent s'ajouter aux 5.700 déjà annoncées cette année.Cette décision de couper dans les effectifs est motivée par la nécessité pour le groupe de dégager des économies même si ces dernières ne sont pas chiffrées. Au cours des trois premiers mois de 2004, MCI a enregistré une perte nette de 338 millions de dollars, à comparer avec un bénéfice de 52 millions de dollars lors de la même période de 2003. Le groupe espère que ce nouveau programme de réduction de coûts lui permettra de renouer avec les bénéfices au deuxième trimestre. MCI est confronté à une sévère concurrence, comme en témoigne l'érosion de ses ventes. Au premier trimestre, les ventes du groupe ont chuté de 13% à 6,3 milliards de dollars. Cette baisse est particulièrement sensible sur le marché américain des entreprises et administrations. Le chiffre d'affaires de la division "Business market" a dégringolé de 20,5% à 3,1 milliards de dollars. Dans un communiqué, le groupe explique que la guerre des prix s'est intensifiée, notamment "pour les services de transmission de données sur le marché des PME". L'irruption de la téléphonie sur Internet aurait accéléré le mouvement.MCI et l'opérateur longue distance AT&T ont perdu des millions de clients au profit des opérateurs de téléphonie locale traditionnels, connus sous le nom de Baby Bells, et des opérateurs de téléphones mobiles qui proposent des appels longue distance gratuits.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.