Nintendo voit la partie plus facile en 2004/2005

 |  | 330 mots
Lecture 2 min.
Bien que loin d'avoir été catastrophique, l'exercice 2003/2004 sera tout de même à oublier rapidement pour Nintendo. La fabricant de consoles de jeux, qui avait pris la précaution de baliser le terrain en lançant un avertissement début avril (voir ci-contre), a confirmé avoir accusé une chute de 50% de son bénéfice net à 33,2 milliards de yens (250 millions d'euros) sur l'exercice 2003/2004 (clos à fin mars).Les causes n'ont elles non plus rien de surprenant tant le groupe les avait déjà mises en avant en avril. D'abord, les ventes de GameCube aux Etats-Unis n'ont pas été à la hauteur des espoirs. Concurrencée par la PS2 de Sony et la Xbox de Microsoft, la console de Nintendo s'est vendue à 5 millions d'exemplaires alors que le Japonais comptait initialement en écouler 6 millions d'unités.Mais ainsi qu'en témoigne le résultat d'exploitation passé en un an de 100,1 à 107,7 milliards de yens, c'est surtout dans le bas du compte de résultats que les dégâts ont été les plus sévères. En raison de la faiblesse du dollar, Nintendo a perdu 70 milliards de yens en procédant à la réévaluation de ses nombreux actifs libellés en dollars.Aussi paradoxal que cela puisse paraître, c'est toutefois cette réévaluation qui permet finalement à Nintendo de rester confiant: elle prouve que la baisse du résultat, principalement due à un élément exceptionnel, ne résulte pas de problèmes au niveau opérationnel. En d'autres termes, le Japonais espère que la situation va se stabiliser sur le front des devises, lui permettant de renouer avec ses niveaux de bénéfices antérieurs.Dès cette année, soit l'exercice 2004/2005, Nintendo compte ainsi sur un bénéfice net de 70 milliards de yens et un résultat d'exploitation de 110 milliards de yens. Pour y parvenir, le groupe misera aussi sur sa nouvelle console portable (dont le nom de code est "DS"), qu'il espère vendre à 3,5 millions d'exemplaires sur l'exercice en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :