Décès du président de Fiat, Umberto Agnelli

Umberto Agnelli, qui avait pris les commandes de Fiat en mars dernier après le décès en début d'année de son frère, Giovanni Agnelli, est mort jeudi soir à l'âge de 69 ans des suites d'un cancer. Longtemps dans l'ombre de Giovanni Agnelli - "l'Avvocato" avait présidé aux destinées du groupe turinois pendant 30 ans -, Umberto Agnelli s'était retrouvé sur le devant de la scène au moment où Fiat, et en particulier son navire amiral Fiat Auto, était en plein crise financière. Umberto Agnelli, avec son équipe, avait alors mis en place un sévère plan de redressement: cessions d'actifs, recentrage sur les activités mécaniques (Fiat Auto, Iveco, CNH et Magnetti Marelli ), réductions d'effectifs (12.000 emplois supprimés), restructuration financière au travers d'augmentations de capital ... La potion, amère à avaler, semblait commencer à porter ses premiers fruits puisqu'au premier trimestre, le groupe turinois avait considérablement amélioré sa situation financière, ramenant sa perte nette à 194 millions d'euros contre 681 millions un an auparavant. Fiat avait également réduit sa perte d'exploitation à 192 millions d'euros, contre 334 millions un an plus tôt. Le groupe affichait ses ambtions pour 2004: le retour à l'équilibre du résultat d'exploitation. En 2003, il avait enregistré une perte nette de 1,9 milliard d'euros. Depuis 2001, année où il a basculé dans le rouge, les déficits cumulés dépassent les 6,3 milliards. La disparition d'Umberto Agnelli ouvre une période d'incertitude pour Fiat, d'autant que le groupe continue de souffrir d'un endettement important à 4,4 milliards d'euros à la fin mars. A l'heure actuelle, la famille Agnelli demeure le principal actionnaire de Fiat avec 30,5% du capital mais les banques pourraient prendre le pouvoir à terme à la faveur de la conversion de créances.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.