Les services continuent de créer des emplois aux Etats-Unis

 |  | 436 mots
Le secteur tertiaire à l'honneur. Stimulées par la bonne tenue de l'activité dans les services, qui représentent 75% du PIB outre-Atlantique, l'économie américaine a créé 207.000 emplois au mois de juillet selon le département du Travail. Ces statistiques dépassent les attentes des économistes. Ceux-ci avaient en effet misé sur la création de 180.000 nouveaux postes. Un sommet depuis le mois d'avril dernier."L'emploi dans le secteur non-agricole a augmenté de 2,2 millions d'emplois en un an", souligne Kathleen Utgoff, commissaire au ministère du Travail. Avec 203.000 nouveaux postes créés, les services ont à nouveau tiré dopé le marché de l'emploi en juillet. Le commerce a notamment crée 50.000 emplois, les services aux professionnels et les loisirs - dont la restauration -, 33.000. L'administration n'est pas en reste, enregistrant 26.000 nouveaux emplois. Quant à la santé et à l'éducation, ils ont permis à 21.000 personnes d'intégrer le monde du travail. "En revanche, l'industrie continue de souffrir. Après avoir détruit 21.000 emplois en juin, le secteur secondaire a enregistré la suppression de 4.000 emplois supplémentaires en juillet", constate Marie-Pierre Ripert chez Ixis CIB.Par ailleurs, le département du Travail a révisé à la hausse les statistiques des deux mois précédents. En mai et juin, la première économie du monde avait finalement enregistré la création de 126.000 et 166.000 emplois, contre 104.000 et 146.000 emplois annoncés initialement. Petit rappel, les économistes estiment que 150.000 créations d'emplois sont nécessaires pour absorber chaque mois les nouveaux entrants sur le marché du travail.En dépit de cette accélération des créations d'emplois, le taux de chômage est inchangé à 5% de la population active, conformément aux attentes des économistes.Ces statistiques sont un nouveau signe de la bonne santé de l'économie américaine alors que les indices ISM publiés cette semaine indiquent que l'activité dans les secteurs manufacturier et non manufacturier dans les semaines à venir (lire ci-contre). Elles corroborent les conclusions du Beige Book publié le 27 juillet dernier par la Reserve fédérale américaine selon lesquelles le marché de l'emploi américain "s'est généralement amélioré", malgré des déséquilibres persistants dans plusieurs régions et les difficultés de l'industrie.Cette amélioration sur le marché de l'emploi laisse également à penser que la consommation des ménages, le principal moteur de la croissance américaine, devrait rester soutenue au cours des prochains mois. "Le taux de croissance du PIB pourrait dépasser nos estimations au cours du troisième trimestre. Pour l'instant anticipé à 3,3%, il pourrait approcher les 4% entre juillet septembre", estime Stephen Gallagcher à la Société Générale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :