L'activité manufacturière a ralenti en avril aux Etats-Unis

 |  | 258 mots
Lecture 1 min.
Le chaud et le froid. Les statistiques se suivent et ne se ressemblent pas outre-Atlantique. En effet, la semaine dernière, au ralentissement de la croissance de l'économie plus important que prévu a succédé une nette accélération de la consommation et des revenus des ménages (voir ci-contre). De quoi faire tourner le tête des économistes. Aujourd'hui, c'est au tour de l'indice ISM du secteur manufacturier de reculer assez nettement et de s'établir à un niveau inférieur à celui anticipé par les économistes. Il touche un plus bas depuis juillet 2003.Calculé par l'Institut of Supply management (ISM) - le groupement des directeurs d'achats des entreprises du secteur secondaire -, l'indice composite d'activité du secteur manufacturier a reculé à 53,3 en avril, contre 55,2 un mois plus tôt.Cette statistique est inférieure aux attentes des économistes qui avaient, en moyenne, anticipé un indice à 55, en léger repli par rapport à celui enregistré en mars. Néanmoins, en dépit de cette baisse, l'activité du secteur manufacturier américain reste dynamique. En effet, un indice dépassant la barre des 50 indique une expansion de l'activité. L'indice ISM manufacturier se situe au dessus de ce seuil depuis maintenant 23 mois."Ce recul de l'indice ISM n'est pas surprenant. Il confirme le ralentissement attendu de l'économie américaine au deuxième trimestre, affectée notamment par une baisse de la consommation des ménages. En témoigne le recul de la composante des nouvelles commandes, passée de 57,1 à 53,3 entre mars et avril", explique Nordine Naam, chez Ixis CIB.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :