Morgan Stanley a souffert au deuxième trimestre

1 mn

Les difficultés ne semblent pas encore être terminées pour Morgan Stanley. L'établissement bancaire américain vient de publier un résultat du deuxième trimestre (au 31 mai) en fort repli. Le produit net bancaire du groupe sur la période recule de 9%, à 6 milliards de dollars. Pour sa part, le bénéfice net chute de 24% d'une année sur l'autre, fortement impacté par des éléments exceptionnels de 140 millions de dollars liés à la faillite du groupe italien d'agroalimentaire Parmalat.Ainsi, le bénéfice net du groupe s'affiche sur le deuxième trimestre à 928 millions de dollars, soit 0,86 dollar par action. Ce qui est inférieur aux attentes du marché, qui tablait sur un bénéfice net par action de 0,92 dollar.Sur le semestre, le groupe affiche un bénéfice net de 2,3 milliards de dollars, en baisse de 5% par rapport au premier semestre 2004. En outre, le produit net bancaire du groupe s'établit, sur les six premiers mois de l'exercice, à 12,9 milliards de dollars, soit le même niveau que l'année précédente.Cette baisse de régime est notamment imputable à la baisse de 15% au deuxième trimestre du produit net bancaire de la division valeurs institutionnelles, mais également à la chute de 7% de la gestion (Investment Management).Outre un marché difficile, Morgan Stanley a été confronté depuis plusieurs mois à une crise interne. Celle-ci a même conduit le PDG du groupe, Philip Purcell, à démissionner le 13 juin. Le patron de la banque américaine, critiqué pour ses choix stratégiques, quittera officiellement son poste en mars 2006.En Bourse, Morgan Stanley reste stable en milieu de séance à New York, alors que le groupe avait prévenu que ses résultats seraient assez décevants pour le deuxième trimestre.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.