Adecco achète Altedia

 |  | 422 mots
Lecture 2 min.
Raymond Soubie, ancien conseiller social de Raymond Barre et grand spécialiste français des questions sociales, va perdre son indépendance et intégrer une multinationale. Au terme de l'opération à plusieurs étages annoncée ce matin, il dirigera une nouvelle filiale d'Adecco spécialisée dans le conseil en ressources humaines à forte valeur ajoutée, et intégrant sa propre société Altedia.La première étape de l'opération consiste pour Adecco à acheter aux fondateurs d'Altedia - Raymond Soubie, Danielle Deruy et Philippe Kienast - ainsi qu'à leurs familles leurs parts représentant 50,5% de la société. Une opération effectuée en numéraire et en actions au prix de 19 euros par titre Altedia, ce qui valorise le groupe 113,8 millions d'euros.Adecco et les fondateurs d'Altedia deviendront alors les actionnaires d'une nouvelle entité qui lancera une offre publique d'achat sur les 49,5% d'actions Altedia restantes. Cette offre sera réalisée là aussi au prix de 19 euros par titre Altedia, ce qui correspond, selon le communiqué d'Adecco, à "une prime de 23,8% sur le prix moyen de l'action pondéré par les volumes des douze mois précédents". Par rapport à la clôture de lundi soir, en revanche, la prime n'est que de 3,4%.Si l'OPA recueille 100% des titres, le groupe suisse détiendra alors 85% des actions de la nouvelle entité et les fondateurs d'Altedia 15%. Cette nouvelle entité spécialisée dans le conseil en ressources humaines à forte valeur ajoutée récupérera également les deux filiales en France et en Espagne de Lee Hecht Harrison, la division mondiale de services en gestion de carrières d'Adecco. Raymond Soubie en deviendra le président-directeur général.En intégrant le groupe Adecco, ce dernier veut créer "des capacités inégalées non seulement dans l'accompagnement stratégique et opérationnel de nos clients, mais aussi dans l'élaboration de solutions optimisées et au delà des frontières". Altedia est actif "dans les domaines des réorganisations, de la gestion de carrière, de l'ingénierie sociale, du capital humain et de la communication externe". La société, qui emploie 585 salariés en Europe (France, Belgique, Espagne et Portugal), a réalisé en 2003 un chiffre d'affaires de 80,5 millions d'euros et un résultat d'exploitation de 9,7 millions.L'action Altedia, qui cotait 18,38 euros lundi à la clôture, est demeurée suspendue aujourd'hui. Sa cotation reprendra ce mercredi. Depuis le début de l'année, elle a gagné 21,72%. Quant à l'action Adecco, elle gagne 0,97%, à 62,65 francs suisses, en fin de journée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :