Repli symbolique à Wall Street, faute de catalyseur

 |  | 639 mots
Lecture 3 min.
Les indices américains terminent en très léger repli ce jeudi, malgré la publication d'une batterie de statistiques économiques de bon aloi dans l'ensemble. Les opérateurs mettent en avant un manque de catalyseur, après la dernière réunion de la Fed et alors que la fin d'année approche à grands pas. En clôture, le Dow Jones cède ainsi 0,02% à 10.881,67 points, tandis que le Nasdaq se replie de 0,09% à 2.260,03 points.De nombreuses statistiques étaient programmées ce jour. Les prix à la consommation ont ainsi laissé apparaître une inflation contenue en novembre. Ils ont en effet baissé de 0,6% sur le mois, après une hausse de 0,2% en octobre. Il s'agit de la plus forte baisse des prix depuis juin 1949. Hors alimentation et énergie, les prix à la consommation sont en revanche conformes aux attentes, en hausse de 0,2% comme en octobre.Sur le plan de l'activité, si l'indice de la Fed de New York est ressorti à 28,7, quand il était anticipé à 18,5 par le consensus, celui de la Réserve fédérale de Philadelphie a pour sa part moins progressé que prévu, à 12,6 contre 14 attendu. Il ressort néanmoins au delà des 11,5 du mois précédent. La production industrielle a progressé de 0,7% en novembre, légèrement au-delà de la hausse de 0,5% prévue par le consensus. Le taux d'utilisation des capacités s'établit à 80,2%, contre 79,8% en octobre (79,5% en première estimation).Sur le plan de l'emploi, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté à 329.000 la semaine passée aux Etats-Unis, contre 327.000 la semaine précédente. C'est un peu plus que les 320.000 demandes sur lesquelles tablaient les économistes. Enfin, indicateur très observé après la publication d'un déficit commercial record pour octobre, les entrées nettes de capitaux du même mois ont elles aussi atteint un nouveau niveau historique, à 106,8 milliards de dollars, là où les spécialistes tablaient sur un recul à 75,4 milliards, après 101,9 milliards de dollars le mois précédent. Point important, elles permettent de couvrir très largement le déficit commercial du mois.Sur le marché obligataire, le rendement des taux à 10 ans remonte à près de 4,47% contre 4,45% mercredi. Le baril de light crude cède quelques fractions, à 61,10 dollars. Du côté des entreprises, le studio d'animation numérique Pixar (+0,42% à 54,95 dollars) pourrait être racheté par Disney (-1,04% à 24,74 dollars), affirme le Wall Street Journal dans sa rubrique " Heard on the Street ", en citant une note publiée par le bureau d'études CSFB. Les sociétés concernées n'ont pas fait de commentaires.Toujours dans le domaine numérique, le numéro deux américain des jeux vidéos Activision (-8,04% à 13,15 dollars) a prévenu que son bénéfice net sera " significativement " inférieur à l'estimation de 52 cents par action faite en novembre. Le résultat annuel sera également inférieur aux attentes.La Cour suprême de l'Illinois pourrait rendre un avis sur une condamnation de 10,1 milliards de dollars de Philip Morris USA, la filiale d'Altria (+3,92% à 76,62 dollars). Un jugement en faveur du cigarettier représenterait un pas de plus en direction d'une scission du géant du tabac et de l'agroalimentaire.Goldman Sachs a annoncé une hausse de 37% de son bénéfice net trimestriel, à 1,63 milliard de dollars, compte tenu d'une activité soutenue en fusions et acquisitions et des gains tirés d'un investissement dans une banque japonaise. Le bénéfice par action est ainsi ressorti à 3,35 dollars, là où il était attendu à 3,36 dollars par le consensus Reuters.Enfin, Bear Stearns (+5,43% à 115,50 dollars) a enregistré un bénéfice net trimestriel de 407 millions de dollars, soit 2,90 par action, contre 352 millions ou 2,61 dollars par action un an plus tôt, compte tenu de la forte activité en fusions et acquisitions et de la hausse des transactions obligataires. Les analystes visaient 2,63 dollars par action, selon le consensus Reuters. Denis Lantoine Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :