Le modèle économique des opérateurs télécoms remis en cause par Internet

 |  | 494 mots
Lecture 2 min.
Internet vient jouer les troubles fêtes dans le secteur des télécommunications. C'est ce qui ressort du rapport 2005 sur les perspectives des communications publié par l'OCDE.Alarmiste, l'organisation internationale pointe du doigt les VoIP ou la téléphonie par Internet. Ce type de communication ne cesse de se développer et remet en cause le modèle économique classique des opérateurs télécoms. D'ailleurs, pour l'OCDE, "la téléphonie par Internet menace les sources de revenus des opérateurs traditionnels de téléphonie fixe, particulièrement pour la téléphonie internationale". Le rapport montre que la téléphonie classique est en danger, puisque pour la première fois, en 2003 le nombre de ligne de téléphonie fixe a baissé dans les pays de l'OCDE au profit des opérateurs de téléphonie mobile. Et pour l'organisme international, cette tendance s'est poursuivie en 2004 et 2005.Pour contrer ce développement croissant, les opérateurs traditionnels ont intérêt à s'adapter. C'est d'ailleurs ce qu'ils ont déjà commencé à faire en élargissant leurs offres, notamment en créant des points d'accès "hot spots" Wi-Fi dans les villes. Ce service permettrait de contrer les offres 3G des opérateurs mobiles. Mais le revers de la médaille est que ces adaptations sont de plus en plus coûteuses en termes de technologies.Mais c'est surtout l'explosion des offres de téléphonie sur Internet que pointe du doigt l'OCDE. Pour l'organisme international, l'économie de coût réalisée par l'utilisation de la téléphonie sur Internet s'établit en moyenne à 80% par rapport à l'utilisation d'une ligne classique. Mais le risque lié au développement de la téléphonie sur Internet joue aussi pour le modèle économique des opérateurs de téléphonie mobile. Et plusieurs sites Internet l'ont déjà compris. Outre le pionnier Skype, qui a lancé ce concept en 2003, d'autres grands noms comme MSN ou Yahoo! se sont lancés dans l'aventure de l'Internet téléphonique. Et tout dernièrement, le mastodonte américain Google s'est laissé tenter par ce marché important en lançant une offre identique pour les utilisateurs de son site.Pour l'OCDE, la télévision pourrait aussi être confrontée à l'utilisation croissante d'Internet dans la vie courante des consommateurs. L'arrivée du haut débit et de la télévision par Internet risque de se propager aussi vite que la téléphonie exploitée sur ce même modèle.Enfin, l'OCDE met en garde les autorités de régulation des télécommunications nationales. Ces dernières pourraient devoir remettre en question leurs obligations en matière de service universel des télécommunications. En effet, selon le rapport de l'OCDE, de plus en plus d'entreprises offrant des services de téléphonie par Internet ne sont pas physiquement présentes dans les pays où elles exploitent leur technologie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :