Le marché européen de l'automobile s'est redressé en octobre

 |   |  348  mots
Après plusieurs mois de baisse, les ventes d'automobiles ont progressé de 3,6% le mois dernier. Peugeot a profité de ce redressement, plus que Renault, dont les ventes ont encore légèrement reculé.

Le marché automobile européen a enregistré un redressement au mois d'octobre. Après quatre mois consécutifs de recul, les immatriculations de voitures neuves ont augmenté le mois dernier de 3,6% sur un an, pour s'établir à 1.209.209 véhicules. Sur les dix premiers mois de l'année, elles demeurent quasiment stables, affichant une progression symbolique de 0,4%, à 13,06 millions de voitures.

Selon les chiffres publiés ce matin par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), qui regroupe les vingt-cinq pays membres de l'Union européenne sauf Chypre et Malte, avec en outre la Norvège, l'Islande et la Suisse, les constructeurs français ont redressé leur situation en octobre, Renault demeurant malgré tout à la traîne.

Le mois dernier, le groupe PSA a vu ses ventes croître de 7,1% sur un an, à 166.363 véhicules. De quoi atténuer quelque peu le recul des ventes de Peugeot et Citroën sur dix mois: la baisse est désormais de 2,4% pour le groupe.

Renault a également profité de l'embellie d'octobre, mais de façon beaucoup moins spectaculaire: le groupe a enregistré une nouvelle baisse de ses ventes le mois dernier, de 2%, soit une performance moins catastrophique que les -14% de septembre. Sur dix mois, Renault affiche une baisse de ses ventes de 9,6%.

Confirmation des difficultés de Renault par rapport à PSA: le premier a vu sa part de marché reculer en octobre, à 9,3% contre 9,8% voici un an, tandis que Peugeot-Citroën a légèrement accru la sienne, à 13,8% contre 13,3%.

Les performances médiocres des constructeurs français contrastent avec celles de plusieurs groupes étrangers. En octobre, le constructeur allemand Volkswagen a confirmé son leadership avec une progression de 4% sur un an, à 255.569 véhicules vendus.

Les constructeurs américains, en extrêmes difficultés sur leur marché domestique, se sont bien comportés en Europe, puisque Ford voit ses ventes croître de 4,5% à 123.771 voitures, tandis que General Motors augmente de 5,4% à 118.227 véhicules. Parmi les autres groupes en forte progression, on relève l'italien Fiat, avec une hausse de 16% de ses ventes à 92.704 véhicules, et les japonais Toyota (+15,3%, 69.231 véhicules) et Nissan (+16,1%, 21.715 véhicules).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :