La confiance des industriels français se voile

 |   |  263  mots
L'Insee publie un indice de confiance des industriels à 107 en juin contre 108 en mai. Hausse de l'euro, baisse des commandes à l'exportation, remontée des taux d'intérêt et instabilité politique expliquent cette dégradation.

L'affaiblissement du gouvernement et la vigueur de l'euro face au dollar ont eu raison pour le deuxième mois consécutif du moral des industriels français. Attendu en hausse, l'indicateur publié ce matin par l'Insee s'est en fait élevé à 107 en juin, contre 108 révisé en mai. "L'indicateur synthétique du climat des affaires se replie mais reste néanmoins à un niveau assez élevé", note l'institut dans un communiqué. Sylvain Broyer, économiste chez Ixis, précise que le recul des commandes à l'export explique en partie la baisse de l'indice, puisque cette composante a reculé de 7 points.

"Quand l'instabilité politique s'installe, l'instabilité économique n'est jamais très loin", indique Marc Touati, économiste chez Natexis. Après l'échec du CPE et l'affaire Clearstream, fustigés par l'opposition, Dominique de Villepin se trouve désormais également contesté au sein de sa propre majorité, à l'UMP, au sujet la fusion entre Suez et Gaz de France. Autre sujets d'inquiétude, l'euro s'est beaucoup renforcé ces deux derniers mois face au dollar, et les prix de l'énergie restent élevés. Enfin, Jean-Claude Trichet, gouverneur de la Banque Centrale Européenne (BCE), s'apprête à poursuivre le resserrement de son taux directeur, après trois relèvements d'un quart de points en six mois à 2,75%.

Autant de préoccupations, hormis la crise politique française, qui touchent également nos voisins européens. D'après le consensus établi par Bloomberg, l'indice allemand Ifo de juin publié demain devrait s'inscrire en recul à 105 contre 105,6 en mai, tandis que l'Italie devrait voir son indicateur de confiance chuter pour la première fois depuis mai 2005.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :