Le flux de capitaux vers les Etats-Unis en recul

 |   |  327  mots
Toujours suffisant pour financer le déficit commercial américain, l'excédent de la balance des capitaux a néanmoins décliné à 69,8 milliards de dollars en mars contre 90,5 milliards en février. Les achats des investisseurs institutionnels chutent fortement.

Le solde net des entrées de capitaux étrangers (actions, obligations privées et titres de la dette publique) aux Etats-Unis est ressorti à 69,8 milliards de dollars en mars, en baisse par rapport aux 90,5 milliards de février. Un solde bien inférieur aux attentes des économistes, qui s'attendaient à un excédent de la balance des capitaux de 75,5 milliards de dollars, selon le consensus relevé par l'agence Reuters. Reste que cette statistique suscite moins d'inquiétudes qu'auparavant, car elle couvre désormais largement le déficit de la balance commerciale, qui s'est élevé en mars à 62 milliards de dollars et en février à 65,74 milliards de dollars.

En mars, les investisseurs étrangers ont acquis pour 89,2 milliards de dollars de titres américains, contre 102,5 milliards en février. De leur côté, les Américains ont acheté pour 19,4 milliards de titres à l'étranger, contre 12 milliards le mois précédent. Si les investisseurs privés ont accru leurs achats de titres américains à 87,6 milliards de dollars contre 86,5 milliards acquis en février, les investisseurs institutionnels, eux, ont nettement diminué leurs investissements, à 1,6 milliard contre 16 milliards de dollars en février.

Depuis 2004, la balance des paiements américaine montre que le financement du déficit repose de plus en plus sur des capitaux d'origine privée. Cette attractivité des Etats-Unis pour les opérateurs privés témoigne d'une meilleure rentabilité du pays. Ainsi, les investisseurs institutionnels se sont nettement détournés des titres publics américains en mars, alors que les investisseurs privés s'intéressent de plus en plus aux obligations (45,5 milliards contre 29,9 en février).

Au total sur un an, l'excédent de la balance des capitaux a atteint 909,6 milliards de dollars en mars contre 764,1 milliards de dollars en mars 2005. Le Japon reste le plus gros détenteur de titres américains, à 640,1 milliards de dollars contre 658,3 milliards le mois précédent. Deuxième du palmarès, la Chine a étoffé son portefeuille à 321,4 milliards contre 319,8 milliards en février.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :