Flambée des prix en janvier aux Etats-Unis

 |   |  293  mots
Dopée par le rebond de 5% des prix de l'énergie, l'inflation a progressé de 0,7% outre-Atlantique en janvier. La Fed reste attentive à l'inflation sous-jacente, sur laquelle devraient se répercuter prochainement les prix de l'énergie.

Attendus en hausse de 0,5% par le consensus compilé par l'agence Bloomberg, les prix à la consommation ont progressé de 0,7% en janvier par rapport à décembre aux Etats-Unis. Sur un an, les prix globaux affichent une progression de 4%, et de 2,1% pour l'indice sous-jacent. Jamais aussi forte depuis septembre dernier où elle avait atteint 1,2%, l'inflation en janvier est attribuable en premier lieu au rebond de 5% des prix de l'énergie.

En septembre 2005, ces derniers avaient s'étaient envolés de 11,8% en raison des ravages des cyclones Rita et Katrina sur les infrastructures pétrolières dans le sud des Etats-Unis. Les prix de l'énergie étaient ensuite restés stables en octobre avant de reculer de 8,1% en novembre et 2,1% en décembre, grâce à une accalmie sur le front des prix de l'essence et du pétrole.

En janvier, les prix de l'énergie ont "représenté environ 70% de la hausse de l'ensemble de l'indice", a précisé le département du Travail dans un communiqué. Du coup, l'indice sous jacent, qui calcule l'inflation hors produits volatiles, comme les produits frais et l'énergie, n'a gagné que 0,2%, conformément aux prévisions.

"L'inflation des produits énergétiques devrait se répercuter prochainement sur le reste de l'économie", estime Marie-Pierre Ripert, chez Calyon. Le niveau élevé des capacités de production ainsi que le très faible taux de chômage devraient contribuer à cette contagion. "L'inflation sous-jacente restera néanmoins dans la fourchette haute de la zone acceptée par la Réserve Fédérale (Fed)", estime Marie-Pierre Ripert. Ce qui n'empêchera pas la Fed, selon elle, de relever ses taux d'un quart de points en mars et de procéder probablement à un autre tour de vis de sa politique monétaire en mai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :