Les compagnies aériennes perdront 3 milliards de dollars en 2006

 |   |  304  mots
L'association internationale du transport aérien (IATA), a relevé ses estimations de déficit pour les compagnies aériennes. Elles devraient enregistrer des pertes de 3 milliards de dollars, au lieu des 2,2 milliards de dollars prévus, en raison de la hausse des prix du carburant.

Encore une année noire pour les compagnies aériennes. Alors qu'elles avaient déjà perdu 3,2 milliards de dollars en 2005, elles vont à nouveau enregistrer des pertes cumulées de 3 milliards de dollars en 2006. L'association internationale du transport aérien (IATA), qui représente 261 compagnies et 94% du trafic aérien mondial, a ainsi relevé ses estimations de pertes pour l'ensemble du secteur, alors qu'auparavant, elle tablait sur des pertes de 2,2 milliards de dollars.

Dans le détail, les compagnies américaines devraient afficher des pertes de 5,2 milliards de dollars (moins importantes que celles de l'année précédente à -6,7 milliards de dollars). Les compagnies européennes devraient pour leur part enregistrer des bénéfices de 1,3 milliard de dollars, en légère baisse sur un an. En Asie Pacifique, le bénéfice cumulé sera de 1,7 milliard de dollars, contre 2,1 milliards de dollars un an plus tôt. Au Proche Orient, le bénéfice devrait être divisé par deux, à 100 millions de dollars. Enfin, les compagnies africaines vont plus que doubler leurs pertes à 900 millions de dollars, tandis que les compagnies sud-américaines enregistreront un bénéfice de 100 millions de dollars contre une perte de 100 millions de dollars en 2005.

Pour la IATA, la raison de cette situation est la hausse du prix du carburant. D'après l'association, le carburant devrait représenter 26% des coûts moyens de compagnies en 2006, contre 22% l'année précédente. Ainsi, la facture totale du carburant devrait atteindre 112 milliards de dollars cette année. Un an auparavant, la facture du kérosène était de 91 milliards de dollars.

La IATA estime toutefois que le chiffre d'affaires des compagnies devrait progresser de 8% à 448 milliards de dollars, soutenu par une progression de 6,7% du trafic passager.

En Bourse, EADS réagit mal à ces annonces. Le titre recule de 1?11% à 26,79 euros à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :