Premier trimestre de bonne facture pour Novartis

 |   |  442  mots
Le groupe pharmaceutique suisse vient de publier un chiffre d'affaires de 8,3 milliards de dollars sur le premier trimestre 2006, en hausse de 13% sur un an. Le bénéfice net progresse de 32% à près de 2 milliards de dollars. Le groupe vise un résultat net record en 2006.

C'est un premier trimestre encourageant qu'a publié le laboratoire pharmaceutique suisse Novartis, au titre des trois premiers mois de l'année 2006. Toutefois, si le chiffre d'affaires progresse de 13% à 8,3 milliards de dollars, ce chiffre s'inscrit en dessous des attentes des analystes. Ces derniers visaient en moyenne un chiffre d'affaires trimestriel de 8,51 milliards de dollars. Pour sa part, Dresdner Kleinwort Wasserstein tablait même sur un chiffre de 8,7 milliards de dollars.

Reste que le bénéfice net demeure solide, inscrivant une progression de 32% sur le premier trimestre à 1,956 milliard de dollars. Le résultat est plus fort en raison d'un bon contrôle des coûts en recherche et développement et en marketing.

Le groupe signe ainsi un trimestre de bonne facture, soutenu notamment par sa division Pharmacie. Cette activité a vu son chiffre d'affaires progresser de 5% sur un an, à 5,1 milliards de dollars, avec une progression de 19% du résultat opérationnel.

Les autres divisions affichent également leur bonne santé. Sandoz, division de médicaments génériques, a vu ses ventes progresser de 78% à 1,4 milliard de dollars. "Le chiffre d'affaires a été porté par une croissance importante des ventes au détail, en particulier en Europe de l'Est, au Canada, en Allemagne, et en Suisse, ainsi que le lancement de nouveaux produits", explique le groupe. Le résultat opérationnel de cette division a pour sa part plus que doublé à 238 millions de dollars, "reflétant l'acquisition de Hexal et Eon Labs à mi-2005 et fort de l'augmentation des ventes en Europe", ajoute le groupe. La marge opérationnelle a progressé de 2,9 points à 16,6%.

Enfin, la division Consumer Health affiche une progression de 4% des ventes à 1,8 milliard de dollars. Le résultat opérationnel a augmenté de 60% à 458 millions de dollars en raison d'un bénéfice exceptionnel de 129 millions de dollars provenant de "la cession, de Nutrition et santé". Hors exceptionnel le bénéfice opérationnel a progressé de 18%.

Fort de ces bons chiffres, le groupe reste confiant sur l'année."Novartis a très bien démarré l'année 2006, enregistrant une forte croissance de son portefeuille de médicaments alors qu'il se prépare à lancer plusieurs produits nouveaux et continue à étoffer son solide pipeline", explique Novartis dans son communiqué. "Pour l'exercice 2006, le groupe devrait enregistrer une croissance élevée à un chiffre de ses ventes nettes (hors Chiron) en monnaies locales, tandis que celles de la division Pharmaceuticals devraient afficher une progression comprise dans la fourchette moyenne supérieure d'une croissance à un chiffre. Les résultats opérationnel et net devraient atteindre des niveaux records en 2006", conclut le groupe.

En Bourse, le titre réagit faiblement à ces annonces. Il recule de 0,96% à 72,40 francs suisses à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :