Première cotation d'une entreprise chinoise à Paris d'ici la fin de l'année

 |  | 292 mots
Lecture 1 min.
L'entreprise Watson Biotech, qui produit des principes actifs pour les fabricants de médicaments génériques, devrait être cotée à la Bourse de Paris d'ici la fin de l'année. Ce sera la première société chinoise à entrer sur le marché français.

C'est une première: d'ici à la fin de l'année, une entreprise chinoise devrait être introduite à la Bourse de Paris. Il s'agit de la société Watson Biotech, selon les informations recueillies par l'AFP auprès du conseiller de la société Watson, Louis Thannberger, président de l'établissement financier EFI (Europe Finance et Industrie). Selon ce dernier, "ce sera même une première en Europe continentale", alors que des entreprises chinoises sont déjà cotées à Londres et, hors d'Europe, aux États-Unis.

Watson Biotech exploite des arbres dont elle extrait le principe du paclitaxel qui est commercialisé auprès des fabricants de la version générique de l'anticancéreux Taxol de Bristol-Myers Squibb. C'est une petite entreprise qui a réalisé un chiffre d'affaires de 7,6 millions d'euros en 2005. Son objectif est de doubler son chiffre d'affaires d'ici à 2008. Elle a enregistré un bénéfice net de 1,4 million d'euros l'an dernier et ambitionne d'atteindre les 4,5 millions d'euros en 2008. Elle exporte 80% de sa production en Europe et en Amérique du Nord.

Watson Biotech, qui est actuellement détenue à 100% par Cao Shengyu, sa présidente, devrait être cotée sur Alternext, le marché d'Euronext dédié aux PME. La capitalisation de la société est évaluée à 60 millions d'euros et elle devrait lever en Bourse 8 millions d'euros. L'arrivée de cette société chinoise est donc une innovation significative pour Euronext, alors que la plate-forme paneuropéenne qui réunit les Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles et Lisbonne prépare activement sa fusion avec le New York Stock Exchange, la Bourse américaine. Une fusion qui devrait être finalisée au cours du premier trimestre 2007, selon les déclarations faites le 9 août dernier par John Thain, PDG du Nyse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :