Le mariage Banca Intesa-Sanpaolo se précise

 |   |  462  mots
Les deux banques transalpines devraient annoncer samedi, suite à la réunion de leurs conseils d'administration, les modalités de leur fusion. Le rapprochement se ferait par échange de titres uniquement.

L'annonce du mariage entre Banca Intesa et Sanpaolo IMI semble imminente. La deuxième et la troisième banques italiennes avaient annoncé hier qu'elles réuniraient leurs conseils d'administration "avant la fin de la semaine" afin d'étudier les conditions d'un rapprochement. En réalité, elles devraient annoncer dès samedi les modalités de la fusion. Au niveau financier, certains évoquent une parité d'échange de 3 titres Banca Intesa par action Sanpaolo IMI. Selon une source proche citée par l'agence de presse Reuters, "le projet de fusion dont discutent Banca Intesa et Sanpaolo IMI serait une opération toute en titres. La fusion, si elle se réalise, se fera par échange de titres et il n'y aura pas la moindre composante en cash". Toujours selon cette source, si le projet est accepté par les deux conseils d'administration, la fusion serait annoncée samedi, ainsi que ses modalités.

Cette opération donnerait naissance à un nouveau colosse bancaire dont la capitalisation boursière dépasserait les 60 milliards d'euros. La banque de Milan et celle de Turin formeraient alors le deuxième groupe bancaire italien derrière UniCredit. En effet, le groupe fusionné compterait 536 milliards d'euros d'actifs contre 787 milliards d'euros pour Unicredit. Ce nouveau groupe se hisserait toutefois au premier rang en termes de nombre de guichets avec 6.320 agences contre 4.442 pour UniCredit.

Le Crédit Agricole, qui est le principal actionnaire de Banca Intesa avec 17,8%, a déclaré vendredi matin accueillir "favorablement" l'ouverture de discussions sur une fusion entre les deux banques. La banque verte a précisé qu'elle "examinera dans le cadre des procédures prévues par le pacte d'actionnaires l'intérêt de ce projet pour les différentes parties prenantes, et arrêtera sa position au vu de l'ensemble des éléments du dossier".

Cependant, certains analystes redoutent que ce rapprochement n'engendre des doublons en banque de détail et relèvent qu'une alliance de Banca Intesa avec le numéro quatre italien, Capitalia, basé à Rome, hypothèse évoquée précédemment, aurait eu plus de sens d'un point de vue géographique.

Le changement de gouverneur à la tête de la banque d'Italie a incité au rapprochement entre les deux groupes. Contrairement à son prédécesseur, Mario Draghi s'est déclaré favorable à un processus de consolidation du secteur. Son arrivée a coïncidé avec le début des grandes manoeuvres bancaires transalpines, comme le mariage entre Antoveneta et le néerlandais ABN Amro, ou celui entre BNL et le français BNP Paribas. Ainsi, si cette fusion voit le jour elle pourrait accélérer le mouvement de consolidation bancaire en Italie.

Vendredi en fin d'après-midi à la Bourse de Milan, le titre Banca Intesa progressait de 0,60% à 5,04 euros et celui de Sanpaolo de 2,83% à 15,99 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :