Zone euro : l'inflation atteint 3% mais les patrons gardent le moral

 |   |  442  mots
En novembre, l'inflation des treize pays de la zone euro a atteint 3% en rythme annuel, son rythme le plus élevé depuis mai 2001. Mais, malgré les turbulences financières, l'indice du climat des affaires dans la zone euro s'est amélioré notablement sur la même période.

Les poussées inflationnistes européennes se confirment. L'inflation dans la zone euro s'est accélérée plus fortement qu'attendu pour le mois en cours, pour atteindre son rythme le plus élevé depuis six ans et demi (3,1% en mai 2001), selon l'estimation instantanée publiée ce vendredi par Eurostat. Les prix à la consommation ont ainsi augmenté de 3% en novembre en rythme annuel. Le taux d'inflation était ressorti à 2,6% en octobre.

Eurostat publiera le détail des composantes de l'indice le 14 décembre, mais les économistes s'accordent d'ores et déjà à dire que cette accélération s'explique par l'enchérissement des produits de l'énergie et de l'alimentation sur la période, avec des poussées inflationnistes particulièrement marquées en Espagne et en Allemagne.

En Italie, le rythme de l'inflation s'est nettement accéléré en novembre tout en restant sous le niveau européen. L'inflation a progressé de 2,4% sur un an, soit sa plus forte hausse depuis juin 2004. Les prix à la consommation ont augmenté de 0,4% en novembre par rapport à octobre, a précisé l'Istat (institut national des statistiques). L'inflation n'avait plus passé la barre des 2% en rythme annuel depuis septembre 2006.

La Banque centrale européenne (BCE), qui réunit jeudi prochain son Conseil des gouverneurs, veut maintenir sous la barre de 2% le taux d'inflation annuel à moyen terme dans la zone euro.

En revanche, l'indice du climat des affaires dans la zone euro s'est amélioré notablement en novembre, ce qui suggère le maintien d'une croissance vigoureuse malgré les turbulences des marchés de crédit, a annoncé vendredi la Commission européenne. L'indicateur, basé sur une enquête réalisée auprès de chefs d'entreprises, est monté à 1,04 contre 0,88 (niveau révisé) en octobre.

"Malgré la baisse de la croissance de la production industrielle enregistrée en septembre, le niveau élevé de l'indice suggère que l'activité économique dans le secteur industriel continue de croître à un rythme solide", a souligné l'exécutif européen. Selon la Commission, l'embellie du climat des affaires est surtout imputable à une amélioration du diagnostic des patrons interrogés sur la tendance de production observée ces derniers mois ainsi qu'à une hausse de leurs anticipations en matière de production et à une amélioration de leur évaluation des carnets de commandes totaux.

Enfin, le taux de croissance du PIB de la zone euro a été confirmé à 0,7% au troisième trimestre, après 0,3% au trimestre précédent, selon les données publiées par Eurostat. En variation annuelle, la croissance du PIB de la zone euro ressort à 2,7% contre 2,6% selon une première estimation. Au deuxième trimestre, cette croissance était de 2,5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :