Fuite d'une note de l'AMF : EADS porte plainte

Le groupe européen d'aéronautique et d'armement proteste contre la publication dans la presse en début de mois d'une note de l'AMF, l'Autorité des marchés financiers, sur des ventes suspectes de titres EADS réalisées par des dirigeants.

Le groupe européen d'aéronautique et d'armement EADS, maison-mère d'Airbus, annonce avoir déposé plainte devant les tribunaux français, comme l'écrivait le magazine allemand Focus, après la publication dans la presse en début de mois d'une note de l'AMF, l'Autorité des marchés financiers, sur des ventes suspectes de titres réalisées par des dirigeants.

Tous les protagonistes de cette affaire, de la direction d'EADS à ses grands actionnaires, notamment le français Lagardère, ont assuré n'avoir commis aucun délit d'initié.

Selon Le Monde, l'AMF aurait par ailleurs ouvert un nouveau volet dans son enquête sur ces éventuels délits d'initiés chez EADS, qu'elle soupçonne d'avoir diffusé des informations trompeuses au marché.

La sincérité de la communication financière d'EADS entre fin 2005 et début 2006 serait mise en question, le groupe ayant pu avertir trop tard le public des retards de fabrication de l'A380, dont l'annonce a fait plonger le titre en Bourse en juin 2006.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.