Nestlé enregistre des bénéfices en forte hausse au premier semestre

 |   |  297  mots
Supérieurs aux prévisions, les bénéfices du groupe suisse Nestlé sont en hausse de 18,4%. Le groupe agroalimentaire compte dépasser ses objectifs pour l'ensemble de l'année.

Le numéro un mondial des produits alimentaires a réalisé au premier semestre un bénéfice net en hausse de 18,4% à 4,916 milliards de francs suisses, soit 3 milliards d'euros. Ce résultat est supérieur aux prévisions des analystes. Face à ces résultats encourageants, Nestlé s'attend désormais à dépasser ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

Le chiffre d'affaires s'établit en hausse de 8,4% à 51,114 milliards de francs suisses (31,23 milliards d'euros), tandis que le bénéfice d'exploitation est en progression de 14,2% à 6,919 milliards de francs suisses (4,23 milliards d'euros).

Dans le secteur alimentation et boisson, la croissance des ventes a été la plus forte dans la zone Asie, Océanie et Afrique avec +9,7% (en organique) à 8 milliards. La zone Amériques a réalisé la plus importante part de l'activité, avec un chiffre d'affaires en hausse de 7,4% à 15,3 milliards.

La croissance a été plus faible en Europe, avec une légère progression de 1,4% des ventes à 13,6 milliards. En Europe de l'Est, la croissance a été "à deux chiffres", tandis que dans la partie occidentale la hausse "a été faible alors que la région s'est concentrée sur l'amélioration de ses marges".

Par activité, le secteur pharma a réalisé la plus forte hausse des ventes avec 11% à 3,7 milliards, tandis que le segment alimentation et boissons a crû de 7,1% à 47,4 milliards.

Dans ces conditions, Nestlé se veut optimiste. "Le départ solide de l'année permet à Nestlé d'envisager une croissance organique au-delà des objectifs attendus en 2007, ainsi qu'une augmentation durable des marges", affirme ainsi le groupe, qui tablait jusqu'à présent sur une croissance de 5 à 6% pour l'ensemble de l'année.

Le groupe prévoit par ailleurs un programme de rachat d'actions sur trois ans de 25 milliards pour "contribuer à encore augmenter la valeur pour les actionnaires", a indiqué le PDG Peter Brabeck.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :