Le néerlandais KPN veut s'étendre en Europe

 |   |  164  mots
Le groupe de télécommunication vise des acquisitions sur les marchés allemand et belge ainsi qu'en Europe centrale. Le groupe est prêt à accroître sa dette nette de 9,4 milliards à quelque 12 milliards d'euros pour financer des acquisitions.

Le groupe néerlandais de télécommunications KPN cherche à s'étendre en Europe, selon le quotidien De Telegraaf, qui cite dans son édition de ce week-end le directeur général du groupe, Ad Scheepbouwer.

Ce dernier estime qu'il y a des occasions possibles en téléphonie mobile sur les marchés allemand et belge, ainsi qu'en Europe centrale et orientale. Dans ces régions, KPN vise cinq ou six pays, dont la Pologne, la Suisse et l'Autriche, ajoute encore Ad Scheepbouwer.

Par ailleurs, dans une interview au journal allemand Börsen-Zeitung, le directeur financier de KPN Marcel Smits déclare que le groupe est prêt à accroître sa dette nette de 9,4 milliards à quelque 12 milliards d'euros pour financer des acquisitions. Marcel Smits réaffirme également que l'Ebitda (excédent brut d'exploitation) du groupe en 2006 devrait progresser d'environ 5% et que KPN s'attend à un tassement de la croissance de son chiffre d'affaires. "KPN réalisera les objectifs qu'il s'est fixés pour 2006", indique-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :