Cinq syndicats de la RATP appellent à la grève le 18 octobre

 |   |  266  mots
Cinq syndicats de la RATP sur huit ont appelé vendredi à une "journée de mobilisation et de grève" le 18 octobre pour défendre les régimes spéciaux de retraite, après Sud-RATP. Ils se joignent ainsi aux fédérations de cheminots, à la CGT-énergie et à FO-énergie.

Les syndicats de la RATP CGT, CFDT, FO, Indépendants et CFTC ont décidé vendredi de se joindre aux fédérations de cheminots, à la CGT-énergie et FO-énergie en appelant à "une journée de mobilisation et de grève" le 18 octobre pour défendre les régimes spéciaux de retraite. Sud-RATP, qui ne participait pas à la réunion de ces cinq syndicats vendredi, avait déjà appelé à la grève pour ce jour-là.

Les cinq syndicats ont dénoncé dans un communiqué commnun "la volonté présidentielle et gouvernementale de réformer les régimes spéciaux de retraite" auxquels ils se disent "fortement attachés" et pour la sauvegarde desquels ils appellent à une journée d'action "interprofessionnelle". Ce régime est "la contrepartie à nos contraintes de service public", estiment les syndicats de la RATP.

Pour sa part, l'Unsa souhaite attendre des rencontres avec le ministre du Travail et la direction de la RATP avant d'envisager quelque action au ce soit. La CGC fait valoir de son côté que "le dialogue social continue, le temps n'est pas à l'action".

Le régime spécial de retraite de la RATP concerne environ 44.000 agents et 28.000 retraités. La durée de cotisation est de 37,5 ans, et le calcul de la pension est basé sur les six derniers mois de carrière. Les personnels de maintenance peuvent partir à 55 ans et les conducteurs à partir de 50 ans. Selon la réforme annoncée par le président de la République Nicolas Sarkozy, la durée de cotisation doit être alignée sur celle des fonctionnaires, à 40 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :