Le statu quo monétaire suédois pèse sur la couronne

La Riksbank suédoise a maintenu son taux directeur à 3,25% à l'issue de son conseil et laissé entendre que sa marge de durcissement supplémentaire était désormais limitée. La couronne suédoise, qui a perdu de sa superbe depuis le début de l'année, après un parcours 2006 très performant, s'est légèrement affaiblie.

La banque centrale de Suède, la Riksbank, a laissé inchangé son taux directeur à 3,25%, au plus haut depuis quatre ans. Cependant, elle estime conserver une marge de relèvement d'un quart de point du taux repo dans les mois à venir, avant de pouvoir observer une pause, sans toutefois renoncer à des tours de vis monétaires ultérieurs, explique-t-elle dans le communiqué publié à l'issue de son conseil. La hausse en question ne devrait néanmoins pas intervenir lors du prochain conseil de la Riksbank, le 3 mai.

Mi-février, la Riksbank avait relevé son taux directeur de 0,25 point, procédant ainsi à la septième hausse consécutive depuis janvier 2006, date du début de la "normalisation" des taux qui étaient tombés à un niveau historiquement bas de 1,5%, c'est à dire un demi point en dessous du plancher - également historique - atteint par le taux directeur de la Banque centrale européenne, à 2%.

La décision annoncée vendredi est basée sur les indicateurs économiques et les évaluations de l'inflation présentés dans le rapport de politique monétaire de février et sur de nouvelles informations reçues depuis, explique la banque. Celle-ci note que "l'activité économique en Suède pourrait être un peu supérieure aux prévisions, ainsi que l'évolution de l'emploi et de la main d'oeuvre". Quant à l'inflation,, elle est conforme aux prévisions: l'indice des prix sous-jacent devrait atteindre 1,6% pour les deux années à venir et 1,9% sur les trois années suivantes. L'objectif de la banque centrale est de maintenir l'inflation, défalquée de l'énergie et des produits frais, en dessous de 2%.

La Suède n'est pas dans la zone euro, ayant refusé la monnaie européenne par référendum en septembre 2003, mais jusqu'à présent elle "collait" au plus près des décisions monétaires de la BCE. L'écart entre son taux repo et le taux refi de la zone euro atteint aujourd'hui un demi point en sa défaveur et pourrait donc s'accroître au cours des prochains mois. Cela pourrait augmenter la pression sur la couronne suédoise, qui avait été l'une des monnaies les plus performantes du monde en 2006 et qui a déjà cédé 3,5% de sa valeur face à l'euro depuis le début de l'année, pour refluer jusqu'à 9,35.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.