Sortie de crise pour l'helvético-suédois ABB

 |   |  169  mots
Soutenue par la demande au Moyen-Orient et en Asie, le géant des technologies et de l'automatisation est parvenu à pratiquement doubler son bénéfice net en 2006 à 1,4 milliards de dollars pour un chiffre d'affaires en hausse de 11% à 24,41 milliards de dollars.

Le groupe helvético-suédois, en pleine crise voilà quelques années, a enregistré un bénéfice net en progression de 89% l'an dernier à 1,4 milliard de dollars sous l'effet des commandes venues d'Asie, et en particulier de la Chine.

"Notre carnet de commandes a fortement augmenté et grâce à l'amélioration de la marche des affaires, cette croissance se reflète d'autant plus dans notre résultat", a indiqué le PDG Fred Kindle. De fait, le carnet de commandes a progressé de 42% à 16,95 milliards de dollars pour des entrées de commandes en croissance de 22% à 28,4 milliards.

Pour l'exercice en cours, le spécialiste des techniques de l'énergie et de l'automation prévoit une hausse modéré de ses contrats même si son PDG estime ABB "bien placé pour 2007". Les pays émergents, et notamment la Chine, continueront de tirer la croissance du groupe. La Chine devrait dépenser environ 90 milliards de dollars dans la transmission d'électricité ces cinq prochaines années, selon une note de la Deutsche Bank.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :