Barbie et Fisher Price dopent les profits de Mattel

Le groupe de jouets propriétaire des poupées Barbie et de la marque Fisher Price a enregistré une hausse de 9% de ses ventes tandis que ses profits ont progressé de 42% à 593 millions de dollars. La marge brute retrouve le chemin de la croissance pour la première fois depuis 2003.

La poupée Barbie a plutôt bien figuré sur la liste du père Noël 2006. Son propriétaire, le groupe de jouets Mattel, annonce une hausse de ses bénéfices et de ses marges au quatrième trimestre et sur l'ensemble de l'année passée. Les ventes ont également été soutenues grâce à une hausse de 3% des facturations mondiales de Barbie, que le groupe a réussi a faire redémarrer en fin d'année, ainsi que d'une autre marque phare du groupe, Fisher Price qui a progressé de 15%.

Le bénéfice net du quatrième trimestre augmente de 2,6% à 286 millions de dolars sur des ventes accrues de 14% à 2,1 milliards, supérieures aux attentes des analystes qui tablaient sur 1,99 milliard. Le bénéfice par action a atteint 75 cents (dont 11 cents de crédit d'impôt), supérieur aux prévisions des analystes (67 cents).

Sur l'ensemble de l'année, Mattel a accru ses ventes de 9% à 5,6 milliards de dollars, davantage que les prévisions des analystes, et son bénéfice net a bondi de 42% à 592,9 millions grâce à une hausse des marges. Au quatrième trimestre, les ventes brutes ont été en hausse de 15% à l'international comme aux Etats-Unis, et la marge brute a progressé de 0,2%. Le bénéfice d'exploitation a représenté 18,4% des ventes.

Sur l'année 2006, les ventes brutes ont monté de 8% aux Etats-Unis et de 11% à l'international, avec une hausse de 11% pour Fisher Price et une stabilisation des ventes de Barbie. Le début d'année 2006 avait été catastrophique pour la célèbre poupée avant qu'un redémarrage n'interviennent pour les fêtes de fin d'année.

"Je suis satisfait des résultats, 2006, le groupe a fait des progrès pour répondre à des défis majeurs: le déclin des ventes de Barbie et la pression sur nos marges brutes", commente le PDG Robert Eckert, cité dans le communiqué. "Les ventes brutes de Barbie aux Etats-Unis ont progressé pour le quatrième trimestre consécutif et notre marge brute a augmenté en 2006 pour la première fois depuis 2003", ajoute-t-il.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.