Les grèves ont coûté cher à Goodyear

Goodyear, le troisième fabricant mondial de pneus, accuse 358 millions de dollars de pertes au quatrième trimestre en raison d'une grève de près de trois mois sur ses sites de production en Amérique du Nord. Sur l'ensemble de l'année, les comptes sont dans le rouge à 330 millions de dollars.

Si les mouvements sociaux font couler beaucoup d'encre en France, ils prennent parfois une ampleur beaucoup plus dure outre-Atlantique, les salariés américains sachant imposer un rapport de force. Le fabricant de pneumatiques Goodyear a enregistré une perte nette de 330 millions de dollars sur l'exercice 2006, contre un bénéfice de 228 millions en 2005, la grève du quatrième trimestre ayant, selon le groupe, amputé ses profits de 367 millions. Sur le seul quatrième trimestre, Goodyear a affiché une perte de 358 millions contre une perte de 51 millions un an plus tôt, en raison du coût de la grève ainsi que d'une charge pour restructurations de 184 millions, compensée par un remboursement d'impôt.

Près de 15.000 ouvriers des usines Goodyear, employés au Canada et aux Etats-Unis, avaient cessé le travail entre octobre et décembre, durant très exactement 86 jours. Goodyear s'est engagé dans une vaste restructuration. Prévue jusqu'en 2008, celle-ci prévoit des suppressions de postes et la réduction de la production en Amérique du Nord. Une partie de la production devrait être délocalisée et des actifs devraient être vendus.

Goodyear estime que sa production a été réduite de 2,7 millions de pneus et chiffre l'impact du mouvement social sur son compte de résultats à 367 millions de dollars, sachant que son chiffre d'affaires a progressé de moins de 1% pour s'établir à 4,98 milliards de dollars. L'accord signé à la fin du conflit permet à la direction de Goodyear de fermer un site au Texas mais elle devra constituer un fonds de réserve de plus d'un milliard de dollars pour garantir le versement d'indemnités de santé pour les retraités et futurs retraités du groupe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.