Air Liquide investit en France et en Belgique

Le groupe français de gaz industriels va créer un nouveau site dans le nord de la France pour fournir davantage ArcelorMittal ainsi que dans les Bouches du Rhône et à Mons, en Belgique.

Air Liquide a annoncé ce mercredi un projet d'investissement de 130 millions d'euros en France et en Belgique. Il accompagne, dans le cadre d'un contrat (au montant non dévoilé) conclu sur quinze ans, le développement du leader mondial de l'acier ArcelorMittal, pour qui il va construire une nouvelle unité de séparation des gaz de l'air.

Ce contrat porte sur "le renouvellement et l'extension de la fourniture de l'intégralité des besoins en oxygène, azote, argon et air comprimé" des sites du sidérurgiste situés à Dunkerque et Mardyck, précise le groupe dans un communiqué.

Ce nouveau site qui doit démarrer au quatrième trimestre 2009 pourra produire 1.100 tonnes d'oxygène par jour. Il doit permettre à ArcelorMittal de porter sa capacité de production à plus de 7,5 millions de tonnes par an à Dunkerque.

Air Liquide ne s'arrête pas là. Le groupe annonce qu'il va mettre en service en 2009 deux autres unités de séparation des gaz de l'air, à Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône, et à Mons, en Belgique.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.