Le déficit des comptes courants s'est creusé à 25,3 milliards d'euros en 2006

 |   |  250  mots
La détérioration du solde d'échanges de services hors voyages et le déficit des échanges de biens expliquent ce mauvais résultat, selon le ministère des Finances. La France affichait en 2005 un déficit des comptes courants de 19,2 milliards d'euros.

Le déficit des comptes courants de la France s'est creusé l'an dernier, passant de 19,2 milliards d'euros en 2005 à 25,3 milliards d'euros, en données brutes. Sur le seul mois de décembre, le déficit s'est élevé à 2,9 milliards d'euros (en données corrigées des variations saisonnières) contre 2,2 miliards en novembre.

L'accroissement du déficit des comptes courants sur un an s'explique en partie par la détérioration du solde des services hors voyages, selon le ministère des Finances. Ceux-ci présentent un déficit de 4,9 milliards d'euros, en retrait de 4 milliards par rapport à 2005. "D'une année sur l'autre, les recettes diminuent de 4,8% tandis que les dépenses s'accroissent de 1,9%", explique le ministère des Finances. Le solde des voyages affiche un excédent de 8,3 milliards d'euros en 2006. L'autre raison du mauvais résultat 2006 du déficit des comptes courants est imputable au déficit des échanges de biens, qui se monte à 27 milliards d'euros en 2006 contre 25,9 milliards d'euros en 2005.

L'excédent des revenus s'est un peu réduit sur un an, passant de 20,8 milliards d'euros en 2005 à 19,9 milliards d'euros en 2006. Comme l'année précédente, les revenus d'investissements directs constitue le principal poste excédentaire (18,4 milliards d'euros), devant les rémunérations de salariés (8,5 milliards). En revanche les revenus d'investissements de portefeuille (-1,9 miliard) et les autres revenus d'investissements (-5,1 milliards) sont déficitaires. Les transferts courants nets à destination de l'étranger s'inscrivent pour leur part à -21,6 milliards d'euros, contre -22,2 milliards d'euros à 2005, selon le ministère.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :