Vinci devient milliardaire

 |   |  259  mots
Le bénéfice net du groupe de BTP et de concession Vinci, publié après Bourse, a progressé de 31% en 2006 pour atteindre 1,277 milliard d'euros. Il dépasse ainsi les prévisions des analystes.

Le groupe Vinci est en pleine forme. Pour la première fois, son bénéfice net a dépassé le milliard d'euros en 2006. Le groupe a enregistré une hausse de 31% de son résultat, qui est ainsi ressorti au dessus du consensus des analystes financiers en s'établissant à 1,277 milliard d'euros.

A l'occasion de la publication des comptes de l'année écoulée, le groupe a effectué une série d'annonces. Il s'est ainsi renforcé dans le capital de sa filiale Cofiroute en rachetant un bloc de 17,5% qui était jusque là détenus par Eiffage. Vinci contrôle désormais 82,4% de la société d'autoroute. Ce bloc d'actions a été payé 760 millions d'euros. Les conditions de cette transaction valorisent donc Cofiroute à 4,5 milliards d'euros.

Dans l'avenir, Vinci a expliqué qu'il n'exclut pas d'ouvrir ses concessions autoroutières à des partenaires minoritaires.

En ce qui concerne ses perspectives pour 2007, Xavier Huillard, le directeur général de Vinci, a annoncé que son carnet de commande représente dix mois d'activité. Il affiche "une croissance remarquable" de 13%. Cette dernière se répartie entre une hausse de l'activité de 6,6% dans les concessions et de 11,6% dans la construction.

Les perspectives du groupe Vinci ont été décelées par un nouvel actionnaire. Depuis le 10 janvier dernier, Artemis, le holding de François Pinault, détient 5,05% du capital du groupe. L'homme d'affaires n'a pas demandé de siège au conseil. Depuis le début de l'année, l'action Vinci a progressé de 9,91% malgré un recul de 3,75% ce mardi à 106, 40 euros dans un marché parisien fortement baissier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :