Comment redorer le blason des universités françaises

 |   |  143  mots
Selon une étude réalisée pour l'institut Brueghel de Bruxelles, la recette pour améliorer l'efficacité des universités consiste à combiner renforcement des moyens et autonomie de gestion. La nouvelle loi Précresse en France va donc dans le bon sens.

Par rapport à leurs homologues de l'OCDE, les grands pays industrialisés, les universités françaises sont en queue de peloton. C'est du moins ce qui ressort du classement établi par l'université de Shanghai à partir de critères tels que le nombre de prix Nobel ou de publications dans les revues spécialisées.

Selon une étude réalisée pour le compte de l'institut Brueghel de Bruxelles, la recette pour améliorer l'efficacité des universités consiste à combiner renforcement des moyens et autonomie de gestion.

La loi française (Pecresse) récemment votée va dans le bon sens mais, selon Philippe Aghion, coauteur de l'étude, elle ne va ni assez loin dans l'autonomie - il souligne l'absence de contre-pouvoir face au président d'université - ni dans celui des financements, l'augmentation du budget des universités étant jugé dérisoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :