Statoil enregistre des résultats contrastés

La compagnie pétrolière norvégienne Statoil a présenté lundi des résultats trimestriels contrastés mais supérieurs aux attentes du marché, marqués à la fois par l'augmentation en volume des ventes de gaz naturel et la baisse des prix de cette matière première et du pétrole.

La compagnie pétrolière norvégienne Statoil annonce pour son deuxième trimestre (avril-juin), un bénéfice net en hausse de 11,26% à 10,951 milliards de couronnes norvégiennes (1,364 milliard d'euros). Pour sa part, le bénéfice imposable a reculé de 11,9%, à 28,329 milliards (3,528 milliards d'euros). Le résultat avant impôts a dépassé les attentes des analystes interrogés par l'agence TDN Finans qui tablaient sur 28,08 milliards.

Le chiffre d'affaires a simultanément progressé de 1,18% pour atteindre 108,883 milliards contre 107,61 milliards de couronnes (13,42 milliards d'euros) au deuxième trimestre 2006, une performance largement supérieure aux 103,63 milliards attendus par le marché. La progression du bénéfice net lors du trimestre sous revue "est due essentiellement à une baisse des impôts sur les revenus et une augmentation en volume des ventes de gaz naturel", note Statoil dans son communiqué.

Mais la hausse du résultat net a été "en partie contrée par un recul des prix du gaz naturel et des prix moyens du pétrole, mesurés en couronnes norvégiennes", note le numéro un des hydrocarbures en Norvège, pays qui est le troisième exportateur mondial de pétrole. Au cours de la période sous revue, les prix de l'or noir ont reculé de 3% et ceux du gaz de 13%, note Statoil. Ces baisses ont eu un impact fort sur le bénéfice opérationnel net qui a plongé de 13,14% pour s'établir à 25,987 milliards.

En revanche, la production d'hydrocarbures de Statoil a augmenté de 3% au deuxième trimestre, à 1,112 million de barils équivalent-pétrole par jour (bep/j). La compagnie a laissé inchangé son objectif de production pour l'année 2007 qui devrait se situer dans une fourchette de 1,15 à 1,2 million de bep/j. "Nous avons présenté des résultats solides et une production internationale record, tandis que nous poursuivons nos efforts pour la croissance future du groupe", a commenté le directeur général de la compagnie Helge Lund, cité dans le communiqué. Il souligne que lors de la période sous revue Statoil a, "en tant qu'opérateur et partenaire, annoncé cinq découvertes, quatre sur le socle continental norvégien et une au niveau international".

Dans le cadre des opérations en cours, Statoil a obtenu en juin le feu vert des autorités canadiennes à son offre de 2 milliards de dollars américains sur NAOSC, spécialiste canadien des sables bitumeux. Concernant l'absorption de la division "pétrole et gaz" de son compatriote Norsk Hydro, Helge Lund note que "le planning d'absorption suit son cours comme prévu". La semaine dernière, Norsk Hydro a indiqué que l'opération devrait être bouclée le 1er octobre. Après cette date, Statoil, qui sera rebaptisé StatoilHydro, sera le numéro un mondial de la production d'hydrocarbures offshore.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.