Nouvelles inquiétudes allemandes sur les conséquences de l'euro fort

Outre-Rhin, les avertissements se multiplient sur l'impact potentiellement négatif de l'euro fort. Selon un responsable gouvernemental, Berlin pourrait même réviser à la baisse ses prévisions de croissance.

"Si le cours de l'euro reste aussi élevé dans la durée, il sera impossible d'empêcher les effets négatifs sur les exportations", a averti ce lundi le secrétaire d'Etat (CDU) allemand à l'Economie, Walther Otremba, dans un entretien avec le quotidien des affaires Handelsblatt. "Le gouvernement devra alors aussi réexaminer ses prévisions de croissance", poursuit-il. Une révision pourrait intervenir dès le mois de janvier, estime le responsable gouvernemental.

Berlin table pour cette année sur une croissance de 2,4% de son produit intérieur brut (PIB), après 2,9% en 2006, puis de 2% en 2008. La chancelière Angela Merkel elle-même a reconnu la semaine dernière que la vigueur de l'euro, qui a frôlé la barre de 1,50 dollar en fin de semaine dernière, posait un problème pour les exportations allemandes, qui sont le point fort de la première économie de la zone euro.

De son côté, Louis Gallois, patron d'EADS, maison mère d'Airbus, a averti ce week-end que la situation pourrait conduire l'avionneur à délocaliser une partie de sa production en zone dollar. La montée de l'euro pénalise particulièrement les groupes comme Airbus, dont les produits sont payés en dollar, mais dont les dépenses sont libellées en euro.

Ce lundi encore, le président de la Fédération allemande du commerce de gros et des exportations (BGA) a tiré à son tour la sonnette d'alarme. Alors qu'il estimait encore récemment que l'Allemagne pourrait exporter sans trop de problème, même avec un euro fort, le ton a changé. "Si la crise financière américaine prend de l'ampleur et si l'économie mondiale ralentit encore, les exportations pourraient progresser en 2008 de seulement 5%" contre une hausse de 9% prévue jusque là.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.