Inflation modérée en juillet aux Etats-Unis

 |   |  291  mots
Les prix américains n'ont augmenté que de 0,1% le mois dernier, soit moitié moins que les attentes des économistes. Sur un an, la hausse des prix s'établit à 2,4%. De son côté, la production industrielle a augmenté de 0,3% en juillet.

Les prix à la consommation américains ont augmenté un peu moins que prévu en juillet grâce à une baisse des prix de l'essence, selon les chiffres publiés mercredi par le département du Travail.

L'indice CPI a augmenté de 0,1% alors que les économistes de Wall Street attendaient en moyenne 0,2%. Cette hausse modérée est en grande partie imputable à une baisse de 1,7% des prix de l'essence.

Hors alimentation et énergie, l'indice "central" ressort en hausse de 0,2%, conforme aux attentes.
L'indice CPI affiche sur un an une hausse de 2,4%, conforme également aux attentes, et l'indice "central" une augmentation de 2,2%.

Le salaire hebdomadaire réel (hors inflation) aux Etats-Unis a parallèlement baissé de 0,1% en juillet après avoir augmenté de 0,6% en juin, selon les chiffres du département du Travail. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une hausse de 0,1%.

Le chiffre de juin avait initialement été présenté en hausse de 0,5% par rapport à mai. Sur un an, le salaire réel est en hausse de 1,3% en juillet.

La production industrielle, de son côté, a augmenté de 0,3%, comme attendu, en juillet, après une hausse de 0,6% (révisés de 0,5%) le mois précédent, selon les statistiques publiées mercredi par la Réserve fédérale. Le taux d'utilisation des capacités de production ressort en hausse à 81,9% en juillet après 81,8% en juin.

Cette augmentation est imputable à une hausse de 2,6% de la production du secteur automobile, qui a compensé une baisse de 2,1% de la production d'énergie. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une augmentation de 0,3% de la production industrielle. Hors véhicules à moteurs et pièces détachées, la production industrielle affiche une hausse de 0,2%, précise la Fed.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :