Le bénéfice du britannique Aviva grevé par les inondations

 |   |  248  mots
Premier assureur vie et dommages britannique, Aviva a annoncé une baisse de 8% de son bénéfice d'exploitation au premier semestre, les indemnisations des inondations ayant dépassé la croissance de l'assurance-vie. Le résultat d'exploitation EEV (European embedded value) ressort à 1,54 milliard de livres (3,13 milliards de dollars) contre 1,7 milliard un an plus tôt. Dix analystes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un résultat un peu supérieur, à 1,57 milliard de livres, leurs prévisions variant de 1,42 à 1,64 milliard. Les intempéries ont entraîné 235 millions de livres de pertes au titre du premier trimestre tandis que le groupe devrait enregistrer 165 millions de livres supplémentaires pour les inondations qui ont eu lieu le mois dernier en Grande-Bretagne. Le pays a connu en juillet les pires inondations depuis 60 ans, qui ont plongé des millions de foyers sans eau potable ni électricité. Aviva a néanmoins annoncé une hausse de 25% de ses ventes vie au premier semestre, à 19,294 milliards de livres, grâce à l'acquisition, l'an dernier, de AmerUs Group, basé à Des Moines, Iowa-based pour 3,1 milliards de dollars. Le bénéfice de l'IARD (Incendie, accidents, et risques divers) et de l'assurance maladie combinées a chuté de 34% en raison de l'indemnisation des inondations de juin et de la tempête Kyrill de janvier, a précisé le premier assureur britannique. Le ratio opérationnel combiné est de 97%, supérieur à son objectif qui était de "réaliser ou dépasser" 98%. A moins de 100, ce ratio témoigne d'un bénéfice.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :