Le Congrés américain adopte le plan de sauvetage du secteur immobilier

Exceptionnellement réuni un samedi, le Senat a adopté un plan comportant notamment une garantie d'Etat sur 300 milliards de dollarts d'emprunt. La Chambre des représentants avait adopté ce plan mercredi. Le Président devrait signer rapidement la loi.

Le Congrès américain a adopté, samedi 26 juillet, un vaste plan de sauvetage de l'immobilier, volant au secours à la fois des emprunteurs et des organismes de refinancement hypothécaires qui se sont retrouvés dans la tourmente ces dernières semaines. Le texte, déjà adopté mercredi par la Chambre des représentants, a été approuvé au Sénat à 72 voix contre 13, par des élus réunis de façon relativement exceptionnelle un samedi.

Le plan de sauvetage, présenté par la presse américaine comme le plus ambitieux en une génération, doit désormais être transmis au président George W. Bush pour signature. Ce dernier, qui y était d'abord opposé, a indiqué qu'il y était désormais favorable et devrait rapidement signer le texte, selon son secrétaire au Trésor Henry Paulson.

Provoqué par la plus grave crise de l'immobilier depuis la Grande Dépression de 1929, le plan a été conçu à la base pour aider les emprunteurs étranglés par leurs mensualités, en relevant notamment le plafond des prêts immobiliers qui peuvent obtenir une garantie publique.

Quelque 300 milliards de dollars d'emprunts immobiliers seront garantis par l'Etat et apporteront une bouffée d'air aux emprunteurs alors que les taux des emprunts fixes sur 30 ans sont à leurs niveaux les plus élevés en un an. En outre 3,9 milliards de dollars seront accordés aux collectivités locales pour racheter et réhabiliter les logements saisis, un point auquel s'était opposé la Maison Blanche.

Le plan vise à débloquer le grippage du secteur immobilier qui voit la demande diminuer, le nombre de ventes plonger et les prix décliner inexorablement. Selon les derniers chiffres du bureau de surveillance fédéral de l'immobilier américain (OFHEO) publiés mardi, les prix des logements ont baissé en mai de 4,8% sur un an. Les saisies immobilières continuent de se multiplier: au 2e trimestre elles étaient en hausse de 14% par rapport au trimestre précédent et sur un an, elles ont bondi de 121%. Au total 2,2 millions procédures de saisies ont été lancées en 2007, selon le cabinet RealtyTrac.

Le texte prévoit aussi un volet sur Fannie Mae et Freddie Mac, les deux géants du refinancement hypothécaire qui ont frôlé l'implosion au début du mois. D'une part, tous deux sont placés sous l'autorité d'un nouvel organisme de contrôle, aux pouvoirs renforcés. D'autre part, le Congrès donne son feu vert au plan de sauvetage mis sur pied par le Trésor il y a une dizaine de jours pour empêcher un naufrage des deux organismes, qui venaient de perdre 50% en Bourse en l'espace d'une semaine.

Le plan leur permettra d'accéder à plus de capitaux publics, en autorisant le Trésor jusqu'à la fin 2009 à acheter des actions des deux organismes ou à leur prêter plus d'argent. Fannie Mae et Freddie Mac détiennent ou garantissent 5.200 milliards de dollars de créances hypothécaires, soit près de 50% de l'encours de crédit immobilier américain.

Le Trésor américain ferme deux banques

Le Trésor américain vient de fermer deux banques, indiquent les autorités américaines, ce dimanche 27 juillet. Il s'agit de la First Heritage Bank de Newport Beach, en Californie et de la First National Bank of Nevada, basée à Reno dans l'Etat du Nevada. Toutes deux ont été déclarées sous-capitalisées et affrontant des pertes financières pouvant mettre en danger leur capital. "Les 28 bureaux des deux banques réouvriront en tant que succursales de la Mutual of Omaha Bank", a déclaré dans un communiqué la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), une agence fédérale chargée d'entretenir la confiance dans le système financier américain, en assurant les dépôts des particuliers dans les banques et institutions d'épargne. "Tous les déposants, y compris ceux dont les dépôts excèdent le niveau assuré par la FDIC, deviendront automatiquement des déposants de la Mutual of Omaha Bank pour la totalité de leurs fonds déposés", selon le communiqué. Quelques 10 banques ont été fermées aux Etats-Unis dans les 18 derniers mois.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.