Les prix des carburants en France repartent à la hausse

 |   |  299  mots
Les derniers chiffres de l'Union française des industries pétrolières (Ufip) font ressortir une hausse des prix à la pompe alors qu'ils baissaient depuis la mi-juillet. En cause: le rebond des cours du brut la semaine dernière.

L'accalmie aura été de courte durée. Après plusieurs semaines de baisse, bénéfiques pour le porte-monnaie des Français, les prix des carburants sont repartis à la hausse dans l'Hexagone, selon les derniers chiffres de l'Union française des industries pétrolières (Ufip) publiés ce mardi.

Alors que les prix baissaient régulièrement depuis la mi-juillet, ils ont de nouveau augmenté dans le sillage des cours du brut. Les prix du baril de pétrole ont en effet rebondi depuis la mi-août, dépassant même de nouveau le seuil des 120 dollars jeudi dernier, dopés notamment par les tensions dans le Caucase.

Selon l'Ufip, l'évolution du prix du baril est répercutée sur les prix à la pompe en France dans un délai variant de dix à quinze jours, et une évolution du prix du baril de brut de 10 dollars se traduit par une variation des prix à la pompe de 5 centimes.

Du coup, le litre de gazole, carburant le plus consommé en France, s'est vendu en moyenne la semaine dernière à 1,3249 euro le litre contre 1,3220 euro la semaine précédente. On est loin toutefois du record enregistré fin mai à 1,4541 euro.

Pour sa part, le litre de super sans plomb 95 valait en moyenne la semaine dernière 1,4210 contre 1,4168 euro la semaine précédente. Son dernier record date de fin juin à 1,4971 euro.

Quant au fioul domestique, il est repassé au-dessus de la barre de 0,90 euro, à 0,9016 euro le litre contre 0,8900 euro la semaine précédente. Il avait atteint un record début juillet, à 1,0143 euro.

Pour rappel, les prix de l'Ufip correspondent à des moyennes hebdomadaires, mais ils peuvent varier d'un jour à l'autre ou d'une station-service à l'autre. Les carburants sont souvent vendus à prix coûtant dans les hypermarchés, comme un produit d'appel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :