Microsoft va racheter le groupe d'internet Greenfield Online

 |   |  304  mots
L'éditeur américain de logiciels, Microsoft, va acquérir le groupe internet américain Greenfield Online pour 486 millions de dollars (329,9 millions d'euros). C'est surtout le site communautaire de comparaison Ciao.com, que possède Greenfield Online, qui intéresse Microsoft.

C'est finalement le géant de l'informatique Microsoft qui va acquérir Greenfield Online pour 486 millions de dollars (329,9 millions d'euros). Le groupe internet américain, propriétaire du site comparateur de prix Ciao.com, avait annoncé le 6 août avoir reçu une offre, sans dévoiler l'identité de l'acquéreur potentiel.

Microsoft avait surenchéri sur une première proposition, formulée mi-juin par la société d'investissement dans le non coté Quadrangle, qui avait proposé 15,5 dollars par action, soit environ 426 millions de dollars au total. Le conseil d'administration de Greenfield Online avait accueilli favorablement l'offre et conclu un accord avec Quadrangle, avant de le dénoncer ce vendredi 29 août. L'éditeur américain de logiciels a donc remporté le marché.

L'offre de Microsoft se monte à 17,5 dollars par action et représente une prime de 28% par rapport au cours de clôture du 5 août, veille de l'annonce.

Greenfield Online est spécialisé dans les études de marché sur internet. Mais ce n'est pas cette activité qui intéresse Microsoft, qui a annoncé sa cession, indiquant avoir déjà trouvé un acquéreur. Le géant américain des logiciels veut surtout conserver le site communautaire européen dédié aux consommateurs et à la comparaison de prix Ciao.com, qui était l'actif qu'il convoitait. Ciao.com compte 26,5 millions de visiteurs uniques par mois, selon les chiffres du cabinet spécialisé comScore, cités dans le communiqué.

L'acquisition de Greenfield Online et la cession de l'activité étude de marché sur internet par Microsoft devraient toutes deux être finalisées au cours du quatrième trimestre. Il s'agit de la première grande acquisition de Microsoft depuis l'échec de sa tentative de rachat du groupe internet Yahoo! pour 44 milliards de dollars, entamée en février et officiellement clôturée en juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :