Turkish Airlines confirme son intérêt pour Austrian Airlines

Dans la course pour la reprise d'Austrian Airlines, la compagnie aérienne turque, Turkish Airlines, a annoncé publiquement, à son tour, être intéressée.

2 mn

Après Lufthansa et la compagnie russe S7, c'est au tour de Turkish Airlines, compagnie turque, d'être interessée par le rachat d'Austrian Airlines. Les repreneurs potentiels avaient jusqu'à dimanche soir 24 août pour officialiser leur candidature à la reprise de la compagnie autrichienne. Six compagnies sont pressenties dont Air France-KLM, Air China ou encore le russe Aeroflot.

"Une lettre officielle a été envoyée à l'autorité (autrichienne) concernée sur le fait que nous sommes intéressés par la privatisation d'Austrian Airlines", a déclaré Turkish Airlines dans un communiqué adressée à la Bourse d'Istanbul où elle est cotée.

Mardi 26 août, une porte-parole de la compagnie russe S7, Irina Kolesnikova, avait déjà déclaré: "nous envisageons la possibilité de participer à l'appel d'offres pour une participation dans Austrian Airlines". "C'est intéressant pour le développement de notre activité à l'étranger", a-t-elle ajouté, expliquant que les accords intergouvernementaux en place "limitent la mise en place de nouvelles dessertes internationales", si bien que le rachat de compagnies occidentales constitue pour S7 "l'un des instruments disponibles" pour étendre ses opérations à l'étranger.

La privatisation de la compagnie aérienne autrichienne Austrian Airlines (AUA) intéresse également des industriels et des investisseurs, en plus des compagnies aériennes, selon le magazine News à paraître jeudi. Du côté des investisseurs, le magazine News affirme que l'austro-saoudien Mohammed Al Jaber est sur les rangs. L'homme d'affaires avait voulu injecter 150 millions d'euros dans Austrian au printemps avant de se rétracter devant les mauvais résultats de la compagnie au premier trimestre 2008.

Les salariés ont, eux, leur favori: "une large majorité est favorable à Air France", a indiqué le représentant des personnels de bord d'AUA, Georg Riedl, à l'agence autrichienne APA.

Le gouvernement autrichien a émis le 12 août un mandat de privatisation concernant la compagnie aérienne en difficulté financière. Les compagnies intéressées se sont manifestées auprès de la holding publique ÖIAG, détentrice de 42,74% du capital, dans le cadre d'un processus de vente accéléré.

2 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.