Parité, égalité, communauté, ce que souhaitent les femmes sur Internet

 |   |  499  mots
Les femmes aussi passent du temps sur la toile, les stratégies digitales doivent donc s'adapter ! | REUTERS
Les femmes aussi passent du temps sur la toile, les stratégies digitales doivent donc s'adapter ! | REUTERS (Crédits : REUTERS)
N'en déplaise aux hommes, les femmes les rattrapent sur la toile. Passage en revue de leurs usages, par Valérie Van Oost de l'agence 1min30.

Parité, égalité, communauté  ! Le fossé  numérique du début des années 2000 est presque comblé. Les femmes ont massivement investi Internet. Moins en attente de performances technologiques, elles y trouvent des réponses à leurs besoins et des valeurs féminines :  partage, échange, intuitivité, praticité.

 

  •  Parité

A l'époque de Windows 95, la préhistoire du web, on parlait d'Internet comme d'un univers masculin. Si la révolution informatique s'est faite sans les femmes, celle du numérique se fait avec elles. Au moment où le web devient social, avec les blogs et les réseaux sociaux, elles arrivent et sont proactives.

Alors qu'en 2000, les femmes constituaient moins de 30% des internautes, elles sont aujourd'hui à parité avec les hommes en France. Les femmes restant toutefois minoritaires dans le monde avec 47% de la population internautes.

  •  Egalité

Près de sept Françaises sur dix estiment que le développement des équipements numériques a amélioré leurs vies personnelle et professionnelle, selon une étude Harris Interactive (Le Regard des Françaises sur l'économie numérique et la parité, février 2013).

Internet a offert aux femmes un espace d'expression et de libération développant des moyens d'entreprendre, des possibilités d'actions citoyennes, facilitant l'organisation de leur vie quotidienne. Il a permis aussi de libérer certains usages comme par exemple les rencontres, avec la révolution Meetic, ou encore les jeux… Il est plus facile pour une femme d'aller sur pmu.fr qu'au bar PMU.

Enfin, si en 2012 les femmes passaient moins de temps en ligne que les hommes, leur temps de consultation progresse plus vite et l'écart tend à se resserrer selon Médiamétrie (La fréquentation média et les loisirs numériques au féminin, avril 2013).

  •  Communauté

La dimension communautaire des médias numériques est sans doute ce qui différencie le plus fondamentalement les usages féminins. 80% des femmes internautes visitent les réseaux sociaux et les blogs et 50% se rendent, chaque jour ou presque, sur des sites communautaires. Les femmes passent en moyenne 6h50 par mois sur les réseaux sociaux contre 4h07 pour les hommes (source Médiamétrie).

Elles deviennent force de recommandation. Plus que les hommes, les femmes ont tendance à partager un bon plan ou une information sur un produit avec leur entourage "réel" et de plus en plus virtuel (blogs, forums, Facebook…). L'étude Connectonomics de Yahoo  ! montre que "partager des expériences, des ressentis et des conseils" est le premier but des femmes lorsqu'elles surfent sur Internet.

La dimension communautaire et le bouche à oreille digital sont des points clés d'une stratégie visant une cible féminine.

Si cet article vous a intéressé, je vous invite à télécharger le nouveau livre blanc de l'agence 1min30 "Comment parler aux femmes" , dont cet article en est extrait. Vous pouvez aussi consulter notre article le "Top 8 des stratégies digitales du luxe"

Valérie Van Oost, experte en stratégie éditoriale au sein de l'agence de contenu 1min30

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2013 à 6:30 :
En gros cet article prétend (j'espère que c'est faux, sinon tout le paradigme de l'égalité s'écroule) que les femmes se comportent de manière sectaire.
Imaginons l'internet "aux mains de femmes" qui l'auraient créé et dont les hommes s'empareraient à leur tour pour se livrer à un usage "communautaire"...
Non mais quelle vision ridicule, cynique, grotesque, manipulatrice et manichéenne des hommes et des femmes. C'est une étude ou un laïus militant?
Réponse de le 06/02/2014 à 15:44 :
Jeune homme, merci de comparer 52% de la population à une secte. Les femmes sont exclues des NTIC par ces messieurs qui se croient plus intelligents, donc elles s'organisent comme elles peuvent pour s'y adapter et obtenir un espace à elle.
Rien de bien étonnant dans ce monde machiste.
a écrit le 21/10/2013 à 14:31 :
Résumé : les femmes sont arrivés après la bataille technique et utilisent internet pour blablater entre copine, comme dans la vrai vie. Impressive !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :