Lagardère : nouvelle cession en vue, le marché apprécie

 |   |  347  mots
Copyright Reuters
Le groupe de médias est entré en négociations exclusives avec l'américain Hearst pour la cession de son pôle magazines à l'international. Selon les analystes, le prix de cette vente serait élevé.

Lagardère entame l'année 2011 sur des chapeaux de roue. Ce lundi, pour la première séance de l'année à la Bourse de Paris, l'action du groupe de médias a grimpé de 9,37 % à 33,72 euros%, signant la plus forte hausse du SBF 120.

Le marché salue la confirmation de négociations exclusives avec l'américain Hearst pour la cession du pôle de magazines à l'international. Des rumeurs en ce sens avaient déjà dopé le titre Lagardère la semaine dernière.

Dans un communiqué, Lagardère a indiqué avoir signé un "accord d'exclusivité de négociation pour l'acquisition en numéraire des activités internationales de presse et de magazines du groupe Lagardère". "Le terme de cet accord d'exclusivité est fixé au 30 janvier 2011", est-il ajouté.

En revanche, il n'est pas fait mention d'un prix. Mais selon les analystes, les quelque 200 titres du pôle magazines à l'international, dont les éditions Elle, seraient très bien valorisés. Pour CM-CIC Securities, le prix de cession devrait être compris entre 500 et 700 millions d'euros. Soit un prix "largement supérieur à notre valorisation de 200-300 millions d'euros (...) compte tenu d'une marge opérationnelle encore très faible en 2010", estime Eric Ravary de CM-CIC Securities.

"L'enjeu de 2011 pour le groupe sera de réaliser une partie de son programme de cession d'actifs non stratégiques, principalement avec l'introduction en Bourse programmée de Canal+ France en avril (nous valorisons les 20% de Lagardère à 1.250 millions d'euros), pouvant donner lieu à un dividende exceptionnel" poursuit l'analyste qui opte, en attendant, pour la prudence.

Soumis à la pression de fonds activistes,  comme  Guy Wyser-Pratte, mécontents de l'évolution du titre, qui est miné par la décote de holding du groupe, Lagardère poursuit depuis 2007 une politique de recentrage sur ses actifs stratégiques. Il a déjà cédé sa division de presse quotidienne régionale. En 2009, le pôle magazines de Lagardère a réalisé un chiffre d'affaires de 1,271 milliard d'euros, soit environ 16% des ventes de l'ensemble du groupe, mais n'aurait dégagé, selon certaines sources, que 10 millions de résultat opérationnel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :