Bourse : Francfort ouvre dans le rouge plombée par l'automobile allemande (Daimler, BMW, Volkswagen)

 |  | 323 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Reuters)
Hier lundi, l'indice boursier allemand avait clôturé en forte hausse, le DAX gagnant 3,22%. Mais, malgré l'introduction en Bourse réussie de Siemens Energy hier, les analystes ne jugeaient pas la reprise économique assez robuste, et le gain a fondu comme neige au soleil.

La Bourse de Francfort a ouvert en légère baisse mardi, le Dax perdant 0,74%, sur un marché de nouveau prudent face à la situation sanitaire, après avoir connu une forte hausse lundi.

A 7h20 GMT, l'indice vedette perdait 95,47 points à 12.775,40 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes chutait de 0,49% à 26.833,48 points.

Lundi, l'indice boursier allemand a clôturé en forte hausse, le Dax gagnant 3,22%.

Atterrissage brutal

Mais le bond n'a pas duré, car "il n'y a pas pour l'instant de reprise économique robuste", en Europe, estime Andreas Lipkow, analyste pour Comdirect.

La situation sanitaire est toujours pesante sur le Vieux continent, où les mesures de restriction continuent de se mettre en place.

En Allemagne, l'évolution de la pandémie de nouveau coronavirus est jugée "très inquiétante" par le gouvernement d'Angela Merkel, a déclaré lundi son porte-parole.

Il a appelé les Allemands à utiliser les masques, les périodes de quarantaine, "les règles d'hygiène et à utiliser l'application" de traçage d'éventuels cas contacts.

LES VALEURS À SUIVRE

SIEMENS ENERGY (+3,02% à 21,85 euros) : le spécialiste de l'énergie est en haut du tableau, au lendemain de son introduction en bourse par Siemens, soucieux désormais de se focaliser sur son offre numérique qu'il considère plus porteuse.

Lire aussi : Bourse: Paris démarre fort ce lundi, à Francfort, Siemens Energy fait son entrée

VOLKSWAGEN (-0,48% à 137,54 euros) : l'équipementier automobile allemand Hella a annoncé mardi son intention de vendre ses activités de logiciel pour caméras frontales à Volkswagen. Hella attend un "revenu exceptionnel de l'ordre de 100 millions d'euros en cas de succès de cette transaction", indique-t-il dans un communiqué.

UBER, la société de réservation de voitures avec chauffeurs, envisagerait un rachat de Free Now, la co-entreprise de BMW (-1,30% à 60,93 euros à l'ouverture, la chute s'accentuant à -1,54% à 10h20) et DAIMLER (-1,32% à 45,27 euros, la chute se poursuivant à -1,59% à 10h20), selon l'agence de presse Bloomberg, qui cite des sources internes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/09/2020 à 10:42 :
Jolie photo insolite, bravo ! Bon on aurait pu faire encore mieux simplement outillé d'un bidon d'essence et d'une allumette mais le proprio de la bagnole n'aurait pas été content certainement.

Les gens négligent bien trop l'Art que voulez-vous... :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :